Dès 2014, Johnny avait déjà décidé de déshériter David Hallyday et Laura Smet

HISTOIRES DE FAMILLE - L'hebdomadaire "Le Point" dévoile l'avant-dernier testament - manuscrit - du chanteur ainsi que les extraits des échanges - tendus - entre David Hallyday, Laura Smet d'un côté, et Laeticia Hallyday, de l'autre, au sujet de son héritage.

Les semaines se suivent et se ressemblent dans la bataille judiciaire qui s'est engagée entre les clans constitués autour de Laeticia Hallyday d'un côté et, de l'autre, de Laura Smet et David Hallyday, autour de l'héritage de Johnny, mort début décembre 2017. 


Dans son édition du jour, Le Point dresse par le menu les dernières évolutions de ce feuilleton et dévoile ainsi l'avant-dernier testament du chanteur, rédigé à la main par le chanteur. 

Précautions

La star du rock français, marquée par le crash du MH370 de la Malaysia Airlines, y prend toutes les dispositions pour ne pas laisser ses filles Jade et Joy et son épouse dans le besoin. Ainsi, il est stipulé que, si Laeticia Hallyday et lui-même devaient mourir conjointement, leur fillettes recevraient l'intégralité de leur fortune. De la même façon, si Johnny ou Laeticia devait mourir, l'époux survivant hériterait du défunt.


Un texte qui va donc dans le sens du testament qui a mis le feu aux poudres entre Laura et David d'un côté, et Laeticia de l'autre, au point que les deux premiers enfants de Johnny Hallyday ont décidé de contester la validité du texte. La fille de Nathalie Baye et le fils de Sylvie Vartan, qui ne percevront rien de leur père, avaient toutefois reçu de sa part nombre de donations de son vivant, donations qu'avait invoqué le rockeur au moment de signer le testament qui les privait de cet héritage.

L'album posthume, nouvel enjeu

Face à David Hallyday et Laura Smet, qui entendent invalider un testament régi par le droit californien (et qui permet donc qu'ils ne touchent rien), charge à Laeticia Hallyday de prouver que la vie du chanteur s'organisait bien aux Etats-Unis, alors que, souligne Le Point, 95% de ses revenus étaient générés en France. 


Le dossier du Point dévoile également la teneur des courriers échangés entre les deux parties. A titre d'exemple, la demande faite par David et Laura d'avoir un droit de regard sur l'avancée de l'album posthume de Johnny. Demande à laquelle Laeticia répond ainsi : "Laura, David, c'est avec beaucoup de surprise que je prends acte de votre lettre [...] Cette requête [...] prend le ton d'une mise en demeure." Avant de leur opposer une fin de non-recevoir : "L'intégralité des droits d'auteur et d'artiste-interprète de mon époux m'a été dévolue au terme de ses dernières volontés [...]  Il m'appartient donc seul de faire valoir le droit moral de mon époux."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Johnny Hallyday : la mort d'un géant

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter