Qui est Fally Ipupa, la star congolaise dont la venue à Paris a provoqué des heurts près de la gare de Lyon ?

Le chanteur congolais Fally Ipupa revient pour la première fois en France depuis "près de dix ans".

TENSION - Des opposants à la venue du chanteur Fally Ipupa, qui se produit ce vendredi soir à Paris, ont mis le feu à du mobilier urbain et provoqué des échauffourées avec les forces de l'ordre. Superstar en Afrique, l'artiste est accusé d'être proche du pouvoir en place en République démocratique du Congo.

Il se produit ce vendredi soir sur la scène de l'AccorHotels Arena. Dans un contexte politique tendu entre les opposants et les partisans du régime en place en République démocratique du Congo, le chanteur congolais Fally Ipupa a fait ce 28 février son grand retour en France, après des années d'absence. Un retour sous tension : de multiples incidents ont éclaté en fin d'après-midi aux abords de la gare de Lyon et du quartier de Bercy. Plusieurs scooters et poubelles ont été incendiés, provoquant de gros dégagements de fumées aux abords de la salle de concert. La gare de Lyon a été partiellement évacuée, par mesure de précaution. 

Dans un communiqué, la préfecture de police de Paris détaillait ses craintes. "Cet événement musical suscite une mobilisation croissante sur les réseaux sociaux avec plusieurs appels lancés à manifester aux abords de la salle de spectacle avec l'intention d'en découdre avec les spectateurs du concert", pouvait-on lire dans un communiqué. Un arrêté a été pris interdisant sept manifestations déclarées et instaurant autour de l'AccorHotels Arena un périmètre d'interdiction de manifester.

Lire aussi

Des opposants farouches au régime de Joseph Kabila, l'ancien président de République démocratique du Congo, puis de son successeur Félix Tshisekedi, empêchent systématiquement les concerts des chanteurs congolais en Europe depuis plus de dix ans. Accusé d'être un proche du pouvoir en place, Fally Ipupa est particulièrement ciblé par ce groupe de militants de la diaspora, qui lui reproche d'avoir déclaré son soutien au régime face aux rebelles sécessionnistes du Nord-Kivu. 

Superstar aux 1,4 millions d'abonnés sur Youtube, le chanteur francophone né à Kinshasa fait partie des 50 Africains les plus influents selon un classement publié en 2018 par Jeune Afrique. Souvent considéré comme l'héritier de Papa Wemba, le roi de la rumba congolaise, il compte plusieurs collaborations musicales avec R. Kelly, Aya Nakamura ou encore Booba. 

De passage à Paris en 2017, l'artiste de 42 ans avait été contraint d'annuler un concert dans une autre salle, La Cigale, après la publication d'un arrêté préfectoral pour risques de "troubles graves à l'ordre public". Invité de France 24 mercredi 26 février, il avait tenu à rassurer ses fans, expliquant que son concert qui affiche complet, se déroulera sans "qu'il ne se passe rien".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Allocution d'Emmanuel Macron : suivez notre édition spéciale

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Christophe Dominici, légende du XV de France, retrouvé mort à l'âge de 48 ans

EN DIRECT - États-Unis : la victoire de Joe Biden également certifiée en Pennsylvanie

Lire et commenter