"Desperate Housewives" : l'acteur Shawn Pyfrom révèle son addiction à la drogue

"Desperate Housewives" : l'acteur Shawn Pyfrom révèle son addiction à la drogue

People
DirectLCI
REVELATIONS - Quelques jours après la mort du comédien Philip Seymour Hoffman, le jeune Shawn Pyfrom a fait part de ses soucis d'addiction. L'intéressé a rencontré le succès grâce à son rôle dans la série "Desperate Housewives".

48 heures après le décès de Philip Seymour Hoffman , Shawn Pyform craque et évoque ses problèmes d'addiction. L'intéressé s'est fait connaître en incarnant Andrew, le fils homosexuel de Bree Van de Kamp (Marcia Cross) pendant les huit saisons de la série télévisée à succès Desperate Housewives . Dans une lettre ouverte, le jeune homme s'est dit "conscient de ce qu'impliquent ces révélations" mais bien décidé à ne pas laisser ses "besoins égoïstes bouleverser la vie des autres". S'il concède que son addiction lui a ouvert les portes du showbizz, Pyfrom tempère toutefois en avouant que le quête de succès ne valait pas la peine de s'infliger de "pareilles douleurs".

Il cite Jimi Hendrix et Kurt Cobain

"D'aucuns peuvent dire que la drogue a engendré certains des artistes les plus mémorables et créatifs que la planète ait connus, écrit-il. Jimi Hendrix, Kurt Cobain ... la liste est longue. Mais la came leur a également ôté la vie". Au gré des lignes, Pyfrom regrette que ses abus de drogue et d'alcool aient littéralement "entaché" ses relations personnelles et professionnelles. "J'ai fait perdre du temps à de bonnes personnes qui ont pourtant travaillé dur afin que ma carrière décolle".

Depuis qu'il a quitté l'emblématique quartier de Wisteria Lane dans la série Desperate Housewives, la trajectoire de Pyfrom a été plus que discrète. Il a été guest-star dans Rizzoli & Isles et a fait une apparition dans le téléfilm Killing Lincoln. Pourtant, ses fans ne l'oublient pas, qu'ils soient connus – à l'instar de Lucy Hale de Pretty Little Liars, qui "admire" l'honnêteté de son ami –, ou moins connus. Depuis la publication de ladite lettre, les témoignages vont en effet bon train. On lui souhaite de s'en sortir.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter