Aux Etats-Unis, un parc d'attraction fait revivre en 3D l'accident mortel de Lady Di...

People
MAUVAIS GOÛT - Vingt-deux ans après la mort de la Princesse Diana, un parc d'attraction américain propose de revivre son accident de voiture, sous le pont de l'Alma à Paris. Explications.

Le 31 août 1997, la princesse Lady Diana trouvait la mort à l'âge de 36 ans dans un accident de voiture à Paris, au côté de son amant, l'homme d'affaires et producteur égyptien Dodi Al-Fayed, 42 ans. Ce drame qui a défrayé la chronique, un parc à thèmes américain a décidé d'en faire une attraction inédite, qui vient d'ouvrir ses portes à Pigeon Forge, dans le Tennessee.


Cette reconstitution en images de synthèse, baptisée "National Enquirer Live !", du nom du célèbre tabloïd, démarre au Ritz, le palace où séjournait la princesse, avant de se terminer sur les lieux de l’accident, sous le pont de l'Alma.  Pour la somme de vingt dollars, les spectateurs pourront même revivre le flash d'un paparazzi qui aurait ébloui le chauffeur, Henri Paul.

Interrogé par le site américain Daily Beast, Robin Turner, le concepteur de cette attraction, ouverte aux enfants, se défend de tout mauvais goût. A la sortie, les visiteurs sont invités à répondre à un sondage pour donner leur avis sur l'affaire. "Les visiteurs seront interrogés sur ce qui, selon eux, a causé la mort de Lady Diana", explique Robin Turner. "Nous leur demanderons : "Pensez-vous que la famille royale est impliquée ?", ou "Pensez-vous que Lady Diana était enceinte ?".


"Le but de cette attraction est de simplement recueillir les opinions de chacun", insiste son concepteur. "Cela permet aussi aux personnes qui n'ont jamais visité Paris, d'en étudier la topographie", ajoute-t-il le plus sérieusement du monde. Contactée par "The Daily Beast", la famille royale britannique n'a pas souhaitée s'exprimer.

La reconstitution de l'accident mortel de Diana n'est pas la seule animation inspirée de faits réels que propose le parc. Ses visiteurs auront ainsi la possibilité de se rendre sur le balcon par-dessus lequel Michael Jackson a suspendu son bébé, à Berlin en 2002, ou encore de revivre l'assassinat du président John F. Kennedy, le 22 novembre 1963.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter