Disparition de Prince : une overdose d'antidouleurs ?

People

ECLAIRCISSEMENT - On en sait un peu plus sur les derniers jours du chanteur Prince décédé ce jeudi 21 avril, à l'âge de 57 ans. Selon TMZ, le chanteur aurait fait une surdose de Percocet, un puissant opiacé pour traiter les douleurs.

L'autopsie confirmera peut-être les informations du site TMZ. En cours, les résultats de celle-ci devraient être connus d'ici quelques semaines. Ils permettront d'éclaircir les faits et la raison pour laquelle, le chanteur est décédé, chez lui, à l'âge de 57 ans. 

Selon TMZ, le chanteur avait été hospitalisé d'urgence, il y a quelques jours, après l'atterrissage forcé de son avion , à Moline dans l'Illinois. Son agent avait expliqué qu'une sale grippe avait causé un malaise et forcé le chanteur à être hospitalisé. 

Des antidouleurs pour soigner sa hanche 

Seulement voilà, au lendemain de sa mort, le site TMZ rapporte que le chanteur n'a pas été victime d'une sale grippe mais d'une overdose de Percocet, un très puissant opiacé, qui traite les douleurs aiguës. "De multiples sources à Moline nous ont dit que Prince a été transporté d'urgence à l'hôpital et que les docteurs lui ont fait une "save shot"", écrit TMZ. Le "save shot" est  une piqure censée neutraliser les effets de l'opiacé. 

A LIRE AUSSI >> La chronologie des derniers jours du chanteur 

Le site indique également que Prince avait quitté l'hôpital en dépit des recommandations des médecins et "ne se sentait pas bien". Opéré de la hanche en 2010, Prince s'était vu prescrire du Percocet pour combattre ces douleurs chroniques. Ce médicament, une combinaison de diverses molécules qui entraîne une forte dépendance.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter