L'acteur Maurice Bénichou, M. Bretodeau dans "Amélie Poulain", est mort à l’âge de 76 ans

People
TRISTESSE - Figure du théâtre et second rôle marquant du cinéma français, le comédien et metteur en scène Maurice Bénichou est décédé. Au cinéma, on l'avait notamment vu dans "Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain".

Son visage vous dit forcément quelque chose. Maurice Bénichou, metteur en scène et comédien de théâtre français, vu au cinéma chez Michael Haneke et Jean-Pierre Jeunet, est décédé vendredi 14 juin. Il avait 76 ans. Né en Algérie, il est chanteur dans les cafés parisiens lorsqu’il décroche son premier rôle au théâtre à la fin des années 1960 sous la direction de Patrice Chéreau. 


Il travaille ensuite avec les plus grands noms de la scène et devient l'un des acteurs fétiches de Peter Brook, qui lui confie les rôles de Ganesh et Krishna dans "Le Mahabharata", en 1985. Egalement metteur en scène, il dirige Suzanne Flon dans "Une absence", Niels Arestrup dans "Les Trois sœurs" de Tchekov, mais aussi Fabrice Luchini dans "Knock ou le triomphe de la médecine".

Au cinéma, Maurice Bénichou a une filmographie éclectique. Il a travaillé à trois reprises avec l’Autrichien Michael Haneke, décrochant en 2006 une nomination au César du meilleur second rôle pour "Caché" aux côtés de Juliette Binoche et Daniel Auteuil. Il a également tourné pour Henri Verneuil, Yves Robert, Raoul Ruiz, Claude Zidi, Eric Rochant ou encore Cédric Klapsich. En 2010, il était la voix du rabbin dans "Le chat du Rabbin" de Joan Sfar.

Mais son rôle le plus populaire restera sans doute celui de Dominique Bretodeau, le propriétaire de la boîte à souvenirs que retrouve Amélie/Audrey Tautou dans "Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain", le film de Jean-Pierre Jeunet, sorti en 2000. Une immense succès qui a été vu par plus de 23 millions de spectateurs dans le monde. 

En 2013, Maurice Bénichou avait été fait officier de la Légion d’honneur par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti. Marié à la comédienne Geneviève Mnich, il était le père du chef d’orchestre Julien Bénichou.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter