Tonie Marshall, la réalisatrice de "Vénus Beauté (Institut)", est morte à l'âge de 68 ans

Tonie Marshall, la réalisatrice de "Vénus Beauté (Institut)", est morte à l'âge de 68 ans
People

DISPARITION - Tonie Marshall, à qui l'on doit notamment "Vénus Beauté (Institut)", est décédée à l’âge de 68 ans. Elle était l’unique femme à avoir remporté le César de la meilleure réalisation.

La réalisatrice franco-américaine Tonie Marshall est décédée ce jeudi matin "des suites d'une longue maladie" à l’âge de 68 ans, a annoncé son agente Elisabeth Tanner à l’AFP. En 2000, elle avait remporté le César de la meilleure réalisation pour "Vénus Beauté (Institut)". Elle était l’unique femme récompensée à ce jour par l’Académie dans cette catégorie.

Tonie Marshall était la fille du producteur américain Mike Marshall, décédé en 2005, et de la comédienne Micheline Presle, aujourd'hui âgée de 98 ans.

Au début de sa carrière, Tonie Marshall a été comédienne. D’abord chez Jacques Demy qui lui avait donné un petit rôle dans "L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la Lune", en 1972. Puis dans des comédies populaires comme "Rien ne va plus" de Jean-Michel Ribes et "Les sous-doués" de Claude Zidi.

La consécration aux César en 2000

En 1989, elle passe à la réalisation avec "Pentimento", interprété par Antoine De Caunes. Suivront "Pas très catholique", "Enfants de salaud" puis "Vénus Beauté (Institut)", son plus grand succès à ce jour. Cette comédie dramatique, qui raconte le quotidien d'un salon de beauté de quartier, est interprétée par Nathalie Baye, Bulle Ogier et Audrey Tautou séduit plus de 1,4 millions de spectateurs à sa sortie en 1989.

Lors de la cérémonie des César 2000, Tonie Marshall remporte le César du meilleur film et de la meilleure réalisation. Audrey Tautou avait elle remporté le César du meilleur second rôle féminin.

En 2005, Tonie Marshall réalisera "Vénus et Apollon", une série adaptée du film, diffusée sur Arte. Elle tournera encore plusieurs films pour le cinéma dont "Au plus près du paradis" avec Catherine Deneuve en 2002 et le dernier, "Numéro Une" avec Emmanuelle Devos, était sorti en 2017.

La disparition de Tonie Marshall a entraîné ce jeudi de nombreuses réactions...

Ces dernières années, Tonie Marshall s’était engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes en apportant son soutien à la Fondation des femmes. En 2018, elle avait encouragé les participants à la cérémonie des César à porter un ruban blanc en solidarité avec les victimes de harcèlement sexuel, dans le sillage de l’affaire Weinstein.

En novembre dernier, elle avait réagi à l’enquête de Mediapart dans laquelle Adèle Haenel accusait le réalisateur Christophe Ruggia d’attouchement sexuels lorsqu’elle était adolescente. "Ce qui m'a beaucoup frappée c'est l'omerta", avait-elle déclaré au micro de France Inter. "Elle est la première à parler et je ne comprends pas pourquoi les hommes ne s'emparent pas de cette parole."

Tonie Marshall faisait partie de la direction de l'Académie des César qui a démissionné mi-février, suite aux attaques contre son président Alain Terzian et à la polémique liée aux 12 nominations de "J'accuse" de Roman Polanski. Gravement malade, elle n'avait pas pu assister à la cérémonie marquée par le départ mouvementé d'Adèle Haenel.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent