Divorce de Brad Pitt et Angelina Jolie : qui est la très redoutée avocate de l'actrice, Laura Wasser ?

Divorce de Brad Pitt et Angelina Jolie : qui est la très redoutée avocate de l'actrice, Laura Wasser ?
People

Toute L'info sur

Le divorce de Brangelina

PORTRAIT - A Hollywood, on la surnomme "Disso Queen", "La reine des divorces". Kim Kardashian, Christina Aguilera, Mariah Carey, Johnny Depp et désormais Angelina Jolie, chacune de ses stars s'est déjà attachée les services de cette reine des tribunaux pour régler leur divorce. Qui est cette avocate que toutes les stars s'arrachent ?

Son nom ne vous dit peut-être pas grand chose mais du côté d'Hollywood, le simple fait de mentionner son nom fait trembler les avocats du barreau de Californie.  Le Hollywood Reporter, l'a classée dans son top 100 des avocats les plus puissants trois années de suite et pour qu'elle règle votre divorce, il vous faudra débourser 850 dollars de l'heure. Elle, c'est Laura Wasser dite "disso queen" de l'autre côté de l'Atlantique. "Disso", comme "dissolution of marriage" et "Queen", comme "reine" : la reine des divorces, donc. Depuis 1994, date de son entrée au barreau de Califonie, Laura Wasser a représenté Stevie Wonder, Kim Kardashian, Britney Spears, Jennifer Garner ou encore Gwen Stefani. 

La dernière star en date à l'avoir engagée avec succès ? Johnny Depp, dans son divorce avec Amber Heard. L'affaire qui opposait la jeune femme à Johnny Depp s'est soldée par un accord à l'amiable dont les détails demeurent secrets. Ce mardi, c'est Angelina Jolie qui a choisi d'être représentée par cette ténor du barreau. Brad Pitt doit-il trembler ? Pas sûr mais il aurait de quoi. 

Une avocate reine de la com'

Laura Allison Wasser ce sont d'abord ces initiales : L.A.W., "loi" en anglais. Un patronyme qu'elle doit à son père, lui-même avocat et qui lui a mis le pied à l'étrier à la sortie de la Loyola Law School. Maman de deux enfants, de deux pères différents, elle le dit elle-même : "La seule chose que je connais, ce sont les divorces. Je ne sais pas comment rester mariée. Je ne suis pas là pour vous donner des conseils sur votre couple et je suis plus chère qu'un thérapeute". 

Le cadre est posé, Laura Wasser maîtrise son sujet sur le bout des doigts. Mais des doigts manucurés. Les médias américains lui prêtent souvent l'image d'une avocate en haute-couture qui ne s'habille qu'en Prada et ne porte que des talons de douze centimètres. Sans doute à raison mais c'est aussi un argument de poids pour défendre le beau monde que de leur renvoyer une image "miroir". 

Pourtant, ces mêmes médias le reconnaissent : Laura Wasser est une terreur. Tant pour les personnes qui lui font face et avec qui elle doit négocier, que pour les médias qu'elle manipule à la perfection. La communication, elle connait. D'ailleurs, si elle adresse les papiers du divorce au tribunal le vendredi en fin d'après-midi ou le soir, c'est pour une bonne raison : les journalistes aussi partent en week-end et durant cette période, la veille se fait moins efficace. 

Lire aussi

    Des méthodes astucieuses et efficaces

    Pour éviter au maximum que les documents fuitent dans la presse, comme ce fut le cas sur TMZ, ce mardi 20 septembre, dans le cas du divorce Pitt-Jolie, la méthode Wasser est simple : elle préconise le tribunal de Santa Barbara plutôt qu'un autre car il est "discret". Et bien sûr, une fois le dossier déposé, elle s'empare de son téléphone et prévient ses clients : "Le dossier est déposé, ce sera sur TMZ dans une heure", bien consciente que tribunal discret ou pas, lorsque ses clients sont connus, le secret n'est pas voire jamais gardé. 

    L'autre méthode Wasser pour brouiller les médias, c'est le "deux divorces en un coup". Lorsqu'elle a deux affaires de divorce sous le coude, elle adresse les deux dossiers en même temps au tribunal. La raison ? Difficile de se focaliser sur deux divorces en même temps pour les rédactions people, l'attention médiatique s'en trouve ainsi diluée. Malin. Et lorsque ces papiers fuitent dans la presse, c'est que, souvent, l'affaire est déjà réglée. 

    Melanie Griffith qui avait embauché Laura Wasser pour régler son divorce avec Antonio Banderas, expliquait à Bloomberg une petite subtilité "made in Wasser" : "Nous avons travaillé durant un an et demi, avant que notre divorce fuite sur TMZ. Et lorsque nous avons déposé le dossier, il y avait des choses que nous avions négociées en amont et enlevées des papiers officiels, histoire que cela ne fuite pas dans la presse", expliquait Melanie Griffith. L'avocate s'assure que tous les détails du divorce ont été réglés en amont avant de déposer le dossier devant le tribunal. Il s'agit ainsi de minimiser la couverture médiatique. Circulez, y a plus rien à voir. Exactement ce que recherchent ses clients fortunés. 

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent