"DJ Arafat était ma vie" : des dizaines de milliers d’Ivoiriens ont rendu hommage à la star du "coupé-décalé"

People

DEUIL NATIONAL - Les fans sont venus faire leurs adieux au chanteur ivoirien DJ Arafat, mort dans un accident à l’âge 33 ans, lors d'une cérémonie exceptionnelle qui a duré toute la nuit de vendredi à samedi à Abidjan.

Un hommage à la hauteur de la légende. Davido, Sidiki Diabaté, Fally Ipupa, Serge Beynaud... De nombreuses stars africaines se sont produites vendredi au stade Félix Houphouët Boigny d'Abidjan, le plus grand du pays, pour saluer la mémoire DJ Arafat mort le 12 août des suites d'un accident de moto à l’âge de 33 ans.

Dans plusieurs quartiers populaires de la capitale, comme Yopougon, Koumassi et Abobo, des écrans géants avaient été installés pour permettre au plus grand nombre de suivre la cérémonie, qui était aussi retransmise en direct à la télévision. Digne de funérailles nationales, elle a été payée par l'Etat ivoirien.

Dans la journée, le ministre ivoirien de la Culture, Maurice Bandaman, a décoré à titre posthume de l'ordre national du mérite culturel le chanteur, de son vrai nom Ange Didier Houon, "pour son immense contribution au rayonnement artistique" de la Côte d'Ivoire. Sa musique au rythme endiablé, le coupé-décalé, à la fois genre et attitude, est né en 2003 dans les boîtes de nuit ivoiriennes puis s'est popularisée dans toute l'Afrique.

Voir aussi

Au lever du jour samedi, la dépouille du chanteur est arrivée au stade pour un dernier adieu, saluée par les applaudissements de la foule, alors que le cercueil était déposé sur un piédestal au centre de la pelouse. L'ambiance festive qui prévalait jusqu'alors a fait place à une grande émotion, de nombreux jeunes "Chinois" - le surnom des innombrables fans du chanteur - tombant en pleurs.

"La cérémonie était super, émouvante. On a perdu un grand homme", a confié à l'AFP Raymonde Nguessan. "Arafat était ma vie, ma source d'inspiration", a déclaré Samuel Kablan, les larmes aux yeux. "Il est parti de rien, il a pris le trône du coupé-décalé. Vraiment ça c'est quelque chose qui motive les jeunes aujourd'hui, ceux qui n'ont rien", a témoigné pour sa part Olga Manou.

DJ Arafat, qui était père de cinq enfants, devait ensuite être inhumé dans l'intimité familiale au cimetière de Williamsville, dans la commune populaire d'Adjamé, à Abidjan. Alors qu'on avait craint des débordements, la cérémonie d'hommage s'est finalement passée dans le calme. Quelque 6.500 hommes des forces de l'ordre avaient été déployés pour assurer la sécurité.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter