Dominique Farrugia sur son combat contre la maladie : "C'est de plus en plus difficile mais je le fais et je vais travailler"

People

CONFESSIONS - L'humoriste devenu producteur communique peu sur la sclérose en plaques contre laquelle il lutte depuis l'âge de 29 ans. Dans un entretien à "Paris Match" paru jeudi 20 décembre, il revient sur son quotidien entouré de sa femme Isabelle et de ses deux filles.

"On se bat. Malgré la douleur, il ne craque jamais", assure Isabelle. Chez les Farrugia, la lutte est collective. C'est ensemble que Dominique Farrugia et son épouse appréhendent la maladie qu'il combat depuis près de 30 ans. "J'ai appris que j'avais une sclérose en plaques  à 29 ans. J'ai décidé qu'elle serait mon ennemie. J'essaie de ne pas embêter mon entourage avec. Il y a des chose qu'il faut garder pour soi", explique dans Paris Match l'ancien Nul aujourd'hui directeur général adjoint des productions de StudioCanal. Lui qui communique si peu sur sa vie privée raconte à l'hebdomadaire que "c'est de plus en plus difficile". 

"Mais je le fais et je vais travailler", assure-t-il. Quand il a été diagnostiqué, il n'a rien dit à ses collègues. "On vous regarde différemment et je ne voulais pas perdre mon boulot", se souvient-il. Alors il a continué et multiplié les activités, devant et derrière la caméra, montant sa propre société de production et la chaîne Comédie!. Un rythme effréné qu'il "regrette un peu" aujourd'hui". "Si je m'étais calmé, je serais peut-être moins malade", estime-t-il.

Voir aussi

Dominique Farrugia confie qu'"en ce moment, [il est] beaucoup en fauteuil roulant" à cause d'une chute l'an dernier qui a touché les croisés du genou. Son meilleur soutien au quotidien ? Celui de son épouse et de leurs deux filles, Mia, 11 ans, et Zoé, 8 ans. "Pour elles, rien n'est plus important que leur père", souligne Isabelle Farrugia. "S'il a fait tomber quelque chose, elles lâchent tout. Vous ne les entendrez jamais dire : 'Attends, Papa'", insiste-t-elle. "Il faut du temps pour accepter la maladie parce que ce n'est pas juste. Je continue de croire que tout cela est ponctuel et qu'il va aller mieux", dit-elle encore. 

Dominique Farrugia loue sa "femme géniale" qui "comprend que même lorsqu'il dort dix heures, il n'est pas en forme. Son prochain objectif ? "J'aimerais essayer d'être un petit peu debout et puis marcher. Mon grand projet serait de rentrer à pied du restaurant, un soir..."

Lire et commenter