Drogue, ciné, musique, célébrité… Macaulay Culkin se confie dans les Inrocks

People
CONFIDENCES - Dans un long entretien accordé à nos confrères des Inrocks, Macaulay Culkin se confie sur l'évolution de sa vie et de sa carrière. L'acteur vit les choses très bien et se livre sans langue de bois.

Propulsé star du cinéma hollywoodien à 10 ans avec Maman j'ai raté l'avion, Macaulay Culkin a rapidement disparu des radars. Malédiction de l'enfant star ? Dans une longue interview accordée aux Inrocks, l'acteur et aujourd'hui musicien se confie sur sa drôle de carrière, ses envies et partage son regard sans concession sur l'industrie, sans jamais être désabusé par l'évolution de sa vie.

Il explique qu'il a décidé d'arrêter sa carrière à 14 ans, et que le cinéma n'est plus vraiment quelque chose qui le fait rêver : "j’ai refait quelques rôles, vers mes 20 ans, au théâtre à Londres ou dans des petits films, mais rien de très sérieux. Je ne dis pas que je me suis définitivement éloigné du cinéma. C’est simplement que je ne cours pas après les rôles. Je ne vais pas aux castings, je ne lis pas de scénarios, je ne cherche plus à fabriquer une carrière."

Un Hollywood peu reluisant

L'acteur donne alors un portrait peu reluisant d'Hollywood, ce monstre assoiffé d'égos qui détruit toute personne qui côtoient l'industrie : "la plupart des gens que je connais finissent soit débiles, soit complètement fous. J’ai rencontré un tas de personnes très charmantes, belles, talentueuses, qui se font bouffer par le show-business. Ce milieu les rendait complexés, envieux, insécurisés. Et très tôt j’ai compris que je n’avais pas envie de finir comme eux."

Macaulay Culkin prend en exemple l'un des grands noms du cinéma américain pour mieux le désacraliser : Robert De Niro. Il explique ne pas comprendre la logique de sa carrière et ses choix étonnants de films : "Je ne juge pas hein, mais il n’a pas fait de films comme Taxi Driver depuis une éternité. Il fait des films uniquement pour le fric. Il se caricature lui-même. Mais pourquoi tu fais ça, mec ? Tu t’emmerdes dans la vie, ou quoi ?"

Une enfance difficile

Lui, le fric ne l'a jamais vraiment intéressé, assez riche à 14 "pour être à l’abri", il a rapidement décidé qu'il était plus intéressant de se consacrer à ses passions, comme la musique. Leader du groupe The Pizza Underground, il explore la scène anti-folk, "l’environnement new-yorkais, les gens avec qui je traîne, qui m’ont conduit à faire de la musique. Mais sans prétention, hein ? C’est un truc animal."

Tout n'a pas été rose évidemment dans sa vie, et l'acteur a assez mal vécu la notoriété rapide et tous les inconvénients qui sont venus avec : les scandales montés en épingle par internet ou la presse, les paparazzis ou les rumeurs infondées. Longtemps décrit comme un toxicomane, il confie qu'il n'a jamais touché à l'héroïne, discréditant les fausses infos qui tournaient autour de ça.

Un homme l'a beaucoup aidé à passer ces épreuves : Michael Jackson, "C’est l’une des personnes les plus importantes de ma vie, explique-t-il. Il a été mon meilleur ami. Nous étions intimement liés parce qu’il savait ce que j’endurais. Il savait ce que je traversais. Il a toujours été présent, compréhensif" sans aller plus loin. Une relation qui lui permet aujourd'hui de "mener [ses] projets sans[se] préoccuper des horreurs que l’on raconte à [son propos]."

A VOIR AUSSI 
>>  Macaulay Culkin est un jeune retraité de 35 ans... et il le vit très bien
>>  VIDÉO - "Maman j'ai raté l'avion" : Macaulay Culkin retrouve son personnage dans une web-série

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter