"Elle m’apaise" : Alain-Fabien Delon officialise son histoire d'amour avec Capucine Anav

People
DirectLCI
AMOUREUX - Alain-Fabien Delon et Capucine Anav affichent leur bonheur en une du magazine "Gala", en kiosques ce jeudi. Le fils d’Alain Delon et l’ex-chroniqueuse de TPMP évoquent même leurs envies de mariage et de bébé.

Il lui a dédié son premier roman, "De la race des seigneurs" (Stock), sorti mercredi 6 février. Alain Delon, 24 ans, officialise son histoire d’amour avec Capucine Anav, 27 ans, en une du nouveau numéro de "Gala" en kiosques ce jeudi. "Elle est pour beaucoup dans tout ce qui m’arrive. Elle m’apaise", confie le jeune homme dans un entretien croisé avec sa belle. "Et, au-delà de l’amour qu’on se porte, c’est la seule personne avec laquelle j’arrive à être zen, moi-même. Avec qui je suis bien, même sans rien faire."


Leur histoire a débuté comme plein d’autres à l’heure des réseaux sociaux. "C’était il y a un peu plus de deux ans", raconte Capucine Anav. "J’étais alors chroniqueuse dans une émission sur C8 (Touche pas à mon poste – ndlr). Dans les infos people, il a été question du fils d’Alain Delon arrêté pour excès d’alcool. Quand j’ai vu sa photo, j’ai fait "Waouh !". On s’est ajoutés sur 

Facebook, il m’a envoyé un message, on est allés boire un verre, et voilà…"

Quand mon père a voulu épouser ma mère, il a fait construire une chapelle. Je trouvais ça vraiment mignon. Elle est partie avant. Il en a fait sa tombeAlain-Fabien Delon dans "Gala"

Dans cet entretien accompagné de multiples photos, la jeune femme rectifie l’image de bad boy que traîne le fils d’Alain Delon et de Rosalie van Breemen. "Ça dépend de son humeur", précise-t-elle. "Il est hypersensible et ressent tout de façon plus intense, alors parfois il a besoin d’être apaisé. C’est aussi un gentleman, romantique et surtout très attentionné. Si j’ai un coup de blues, je n’ai pas besoin de lui dire, il le sent."


Heureux, Alain-Fabien n’exclut pas de passer la bague au doigt de l’ancienne candidate de "Secret Story". Mais il reste prudent. "Le mariage, j’y crois et, en même temps, vu comment ça se passe souvent… Quand mon père a voulu épouser ma mère, il a fait construire une chapelle. Je trouvais ça vraiment mignon. Elle est partie avant. Il en a fait sa tombe." Et pourquoi pas un bébé ? "J’aimerais, mais avant je veux régler tous les soucis, mettre en place une carrière", explique le jeune homme.

Lorsqu’on lui demande s’il aimerait avoir un fils, lui dont les relations avec son père restent complexes – il ne l’a pu vu depuis mai dernier –, c’est sa compagne qui parle à sa place.  "Un jour, on en parlé ensemble et il m’a dit qu’il aimerait avoir un fils pour contrecarrer cette généralité qui veut qu’un père soit plus proche de sa fille", souligne Capucine Anav. "Pour prouver qu’on peut aimer les deux sans faire de différence."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter