Elle se déchaîne contre Trump et le shutdown : la rappeuse Cardi B en 5 coups d'éclat

People

PORTRAIT - La rappeuse de 26 ans, qui n'a pas la langue dans sa poche, a affolé les réseaux sociaux cette semaine en se lançant dans une diatribe enflammée contre le président américain sur Instagram. L'occasion de se remémorer ses sorties les plus marquantes de ces derniers mois, de l'annonce télévisée - et surprise - de sa grossesse à sa guéguerre avec Nicki Minaj.

Elle figure parmi les artistes les plus écoutés par Barack Obama en 2018. Les sénateurs démocrates se sont montrés moins prompts que leur ancien président au moment de faire part de leur admiration pour Cardi B. Une question les a tiraillés : devaient-ils ou ne devaient-ils pas partager le coup de gueule de la rappeuse américaine posté sur Instagram mercredi 16 janvier ? La jeune femme de 26 ans y dénonce, avec le langage fleuri qu'on lui connaît, les conséquences de la politique de Donald Trump et du plus long shutdown de l'histoire des Etats-Unis sur les fonctionnaires américains.

"Trump est en train de demander aux employés fédéraux de retourner travailler sans être payés. Je ne veux pas vous entendre, bande d'enc***, me dire qu'Obama aussi avait eu son shutdown pendant 17 jours. Oui, sal***, c'était pour l'assurance santé, pour que ta grand-mère puisse vérifier sa pression sanguine et que vous sal*** puissiez aller vous faire ausculter la ch*** par un gynécologue sans p**** de problème", lance-t-elle face caméra. Elle affirme vouloir "agir" mais sans trop savoir comment, et partage sa "peur".

Un message visionné plus de 12 millions de fois sur Instagram et commenté en direct dans les émissions politiques aux Etats-Unis. Voilà de quoi offrir une corde de plus à l'arc de celle qui fait beaucoup parler d'elle depuis deux ans. Pour sa musique mais aussi pour ses sorties décapantes. Florilège.

Numéro un pour l'Histoire

Un seul album au compteur et déjà une multitude de records. Il aura fallu moins d'un an et demi à Cardi B pour devenir la nouvelle reine du rap US. En septembre 2017, elle prend à la petite chérie de l'Amérique Taylor Swift la première place du Hot 100 Billboard avec le morceau "Bodak Yellow". Historique pour celle qui devient instantanément la première rappeuse numéro un avec un titre chanté seule depuis Lauryn Hill 19 ans plus tôt. Forbes la place parmi les "moins de 30 ans qui vont changer la donne". L'année 2018 lui donnera raison : la rappeuse, née Belcalis Almanzar dans le Bronx, est l'artiste féminine à avoir vendu le plus d'albums aux Etats-Unis avec plus de 2 millions d'exemplaires. Son opus, "Invasion of privacy", a été streamé plus de 200 millions de fois la semaine de sa sortie. Un record encore une fois pour une artiste féminine.

Voir aussi

Une vie intime pas si intime

Elle n'aurait pas pu trouver meilleur titre pour son premier album que ce "Invasion of privacy", "Invasion de la vie privée". Car Cardi B ne garde pas grand-chose pour elle. Ancienne stripteaseuse et ex-membre d'un gang, elle intègre en 2015 l'émission de téléréalité de VH1 "Love and Hip Hop : New York", qu'elle quitte l'année suivante.L'endroit idéal pour apprendre à vivre sous l'oeil des caméras. Sur ses réseaux sociaux, elle partage ses séances d'épilation laser du maillot. Sur les plateaux télé, elle raconte que son accouchement "a cassé son vagin". Sur ses réseaux sociaux encore, elle raconte tout de son couple avec le rappeur Offset, du groupe Migos. Mariés en secret, les tourtereaux ont annoncé leur séparation quelques mois plus tard avant de remettre le couvert le temps d'une nuit. "J'avais juste besoin de bais**", lâchera-t-elle sur Instagram. Sans filtre, on vous dit.

Grossesse surprise

Kylie Jenner a choisi de ne pas annoncer sa grossesse. Cardi B, toute aussi connectée que la voisine, a opté pour l'une des émissions en direct les plus suivies aux Etats-Unis pour confirmer qu'elle attendait son premier enfant. Un samedi d'avril 2018, la rappeuse entre en scène pour interpréter son titre "Be Careful". Lumière bleue, gros plans sur ses choristes puis sur elle, il faut attendre quelques minutes avant que la caméra ne recule et laisse entrevoir son ventre de future maman. Une manière habile de frapper fort en matière de communication alors que les rumeurs de grossesse s'intensifiaient. C'est elle aussi qui annonce la naissance de sa fille Kulture, dans un post Instagram hommage à Beyoncé. Cardi : 1 - médias people : 0.

Lire aussi

Le clash avec Nicki Minaj

Vous êtes passés à côté de cette information ? C'est bien dommage. Car Cardi B et Nicky Minaj nous ont offert à l'automne dernier l'une des guerres ouvertes les plus tendues du showbiz. New York, en pleine Fashion Week. Les deux rappeuses en viennent aux mains et se tapent à coup d'escarpins en marge d'une soirée. Sans qu'on sache trop pourquoi. Une histoire de mensonges répandus par la seconde sur la première, selon TMZ. La bataille a continué sur les réseaux sociaux avant de se poursuivre en musique, par chansons interposées.

Voir aussi

En direct du tribunal

Chaque artiste se souvient du moment où il était quand il a reçu ses nominations aux Grammy Awards. Pour Cardi B, c'était un matin de décembre dans un tribunal du Queens à New York. La chanteuse sortait de la salle d'audience où elle venait de comparaître pour une bagarre dans une boîte de nuit. L'un des nombreux journalistes qui l'attendaient dehors lui a annoncé la bonne nouvelle. De quoi la rebooster après son passage devant le juge. "Ce n'est pas comme ça que je m'attendais à apprendre que j'étais nommée pour un Grammy. J'ai besoin qu'on recommence", s'est-elle amusée sur Twitter. Elle est de nouveau convoquée par la justice le 31 janvier. Soit dix jours avant la cérémonie des Grammys de laquelle elle pourrait repartir avec cinq trophées.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter