Emily Ratajkowski accuse un photographe de viol

Emily Ratajkowski accuse le photographe Jonathan Leder de l'avoir sexuellement agressée quand elle avait 20 ans.
People

CONFESSIONS - Dans une tribune publiée dans le "New York Magazine", la célèbre mannequin a révélé qu'elle aurait été agressée sexuellement par un photographe quand elle avait 20 ans. Celui-ci nie les faits.

La célèbre mannequin Emily Ratajkowski a pris la parole dans une tribune publiée dans le New York Magazine pour révéler qu'elle aurait été agressée sexuellement par le photographe Jonathan Leder alors qu'elle avait 20 ans. Neuf ans après les faits, la jeune femme revient sur la séance photo au cours de laquelle les choses auraient dérapé. 

Venue au domicile du photographe pour réaliser une série de clichés en lingerie, la jeune mannequin accepte de boire quelques verres de vin pour se relaxer. En fin de journée, le photographe lui propose alors de poser entièrement nue. Elle dit avoir accepté à contre-cœur. ″À la seconde où j’ai laissé tomber mes vêtements, une partie de moi s’est dissociée", se souvent Emily. "J’ai commencé à me sentir flotter hors de moi, m’imaginant en train de remonter sur le lit. J’ai courbé le dos, pincé mes lèvres. Je me suis fixée l’idée de regarder à travers l’objectif de son appareil photo. Le flash était si éblouissant et j’avais bu tellement de vin que des taches noires géantes s’étendaient devant mes yeux.”

Lire aussi

J’ai attrapé instinctivement son poignet et j’ai retiré sa main avec force- Emily Ratajkowski

La maquilleuse, présente jusqu'ici, finit par partir et la jeune mannequin reste seule avec le photographe. Elle décrit ensuite ce qui pourrait être qualifié de viol. "Tout ce qui arrive après est flou dans ma tête, sauf mes sentiments. Je ne me souviens pas l’avoir embrassé mais je me souviens de ses doigts en moi. De plus en plus fort (…)  ça me faisait vraiment, vraiment mal. J’ai attrapé instinctivement son poignet et j’ai retiré sa main avec force. Je n’ai pas dit un mot. Il s’est levé brusquement et est parti silencieusement dans l’obscurité".

La mannequin qui n'avait jamais raconté ce qui s'est déroulé ce soir-là explique avoir cherché à enfouir cette agression dans sa mémoire. C'est lorsqu'elle découvre que le photographe s'est servi de cette séance photo pour en tirer une exposition ainsi que trois livres sans jamais, dit-elle, lui demander son accord, que les choses remontent à la surface. 

Vous êtes au courant de qui on parle ?- Jonathan Leder

De son côté, Jonathan Leder a réfuté les accusations portées contre lui. Il s'en prend d'ailleurs à la mannequin, qu'il n'hésite pas à dénigrer. "Vous êtes au courant de qui on parle ? C’est la fille qui était nue dans le clip de Robin Thicke (Blurred Lines, ndlr). Vous voulez vraiment faire croire que c’est une victime ?", a-t-il déclaré au New York Magazine. 

Emily Ratajkowski, qui n'a pas porté plainte contre le photographe, conclut son texte en expliquant qu'elle ne compte pas non plus le poursuivre en justice pour le forcer à cesser la production de ses livres. "Je pourrais l’entraîner dans un combat juridique qui nous épuise tous les deux, mais je ne suis pas convaincue que dépenser plus de mes ressources pour Jonathan serait de l’argent bien dépensé. Finalement, Jonathan sera à court de Polaroids croustillants et exclusifs, et moi je resterais la vraie Emily, celle qui a écrit cette tribune".

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent