Emily Ratajkowski dévoile sa grossesse et ses projets d'éducation non-genrée

Emily Ratajkowski est mariée à Sebastian Bear-McClard depuis février 2018.

CARNET ROSE – La Britannique et son mari attendent leur premier enfant. La mannequin de 29 ans a expliqué à "Vogue" qu'ils souhaitaient lui donner une éducation non genrée.

Ils s'apprêtent à pouponner. Emily Ratajkowski et son mari Sebastian Bear-McClard attendent leur premier enfant. La mannequin de 29 ans a annoncé la nouvelle en couverture du magazine Vogue où elle dévoile ses nouvelles rondeurs vêtue d'une nuisette caramel. La top model a également publié une vidéo sur son compte Instagram dans laquelle elle revient sur les premiers mois de sa grossesse. 

Dans ce petit film réalisé par son amie, la créatrice de la série Girls Lena Dunham, on peut voir Emily Ratajkowski entièrement nue, de dos et de face, se caressant le ventre ou prenant un bain. "J'ai rêvé de toi pour la première fois l'autre nuit. Nous nous demandons qui tu seras", explique en voix-off la future maman qui a expliqué au magazine Vogue qu'elle ne souhaitait pas connaître le sexe de son futur enfant. 

Lire aussi

Nous ne connaîtrons pas le sexe de notre enfant avant ses 18 ans- Emily Ratajkowski

"Quand mon mari et moi avons dit à des amis que j'étais enceinte, leur première question après 'Félicitations' a presque toujours été 'Vous savez ce que vous voulez ?' Nous aimons leur répondre que nous ne connaîtrons pas le sexe de notre enfant avant ses 18 ans", explique la mannequin qui souhaite donner une éducation non genrée à sa progéniture, qui consiste à dépasser le sexe attribué biologiquement à l'enfant à sa naissance.

"Tout le monde en rit. [...] Il y a une vérité dans notre vision, qui laisse entrevoir des possibilités beaucoup plus complexes que les organes génitaux avec lesquels notre enfant pourrait naître : la vérité étant que nous n'avons finalement aucune idée de qui - plutôt que de quoi - grandit dans mon ventre. Qui sera cette personne ? De quel genre de personne deviendrons-nous parents ? Comment vont-ils changer nos vies et qui nous sommes ? C'est un concept merveilleux et terrifiant, qui nous rend à la fois impuissants et humbles", conclut-elle.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 nouveaux cas mardi, la barre des 50.000 morts franchie

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Lire et commenter