Emma Smet se confie sur sa relation avec Johnny Hallyday

People

GRAINE DE STAR - Au générique du feuilleton de TF1 "Demain nous appartient", la jeune femme de 21 ans revient dans les colonnes de "Gala" sur sa relation avec son grand-père, qui "s'inquiétait de la voir évoluer dans un métier pas toujours facile".

Ne lui dites surtout pas qu'elle est une "fille de". "J'ai passé un casting pour obtenir ce rôle. Aucun piston", affirme Emma Smet. Ce rôle, c'est celui de Sofia, l'une des nouvelles venues dans le feuilleton quotidien de TF1 "Demain nous appartient". Ce personnage, qui fait déjà toujours les têtes des jeunes Sétois, a été accueilli début juillet avec bienveillance par les téléspectateurs. De quoi rassurer la comédienne de 21 ans, qui "rêve depuis toujours" d'exercer ce métier.

"Je suis née dans une famille d'artistes dont les carrières forcent l'admiration. A moi d'être désormais à la hauteur pour être pleinement heureuse", glisse-t-elle dans une interview au magazine Gala daté du 24 juillet. La fille cadette de David Hallyday et Estelle Lefebure se souvient qu'elle "décortiquait les films, s'intéressait au jeu des acteurs, à la lumière, au son" dès l'âge de 10 ans. 

C'était un fan. Notre plaisir commun- Emma Smet sur sa passion commune avec son grand-père pour les films d'action

"J'ai ça dans mes veines", dit-elle. Elle avait fait part de ses envies de cinéma à son grand-père, Johnny Hallyday. "Il me disait souvent : 'Es-tu vraiment sûre ?' Il s'inquiétait de me voir évoluer dans un métier pas toujours facile, et je le rassurais en lui expliquant que c'est en prenant cette direction artistique que je me sentirais épanouie", se souvient-elle. Et d'ajouter : "J'espère qu'il est fier de moi maintenant". Avec le rockeur, décédé en décembre 2017, elle "partageait des moments de bonheur" en regardant des films.

Lire aussi

Le "rêve absolu" de celle qui affirme pratiquer "beaucoup de sports de combat" (si je peux un jour réaliser mes propres cascades, je serai comblée", lance-t-elle) ? "Faire un jour un film d'action". Une passion qu'elle partageait, là encore, avec son grand-père : "C'était un fan. Notre plaisir commun". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter