Johnny Hallyday sera enterré lundi sur l'île de Saint-Barthélemy

OBSEQUES - Après un hommage "populaire" samedi 9 décembre à Paris, Johnny Hallyday sera inhumé "lundi en fin de matinée" sur l'île antillaise de Saint-Barthélemy. "Une volonté du chanteur", selon le président de la collectivité Bruno Magras.

C'est un petit bout de terre à quelques 6.700 km de la métropole. L'île de Saint-Barthélemy, dans les Antilles françaises, sera bel et bien la dernière demeure de Johnny Hallyday. Après avoir reçu samedi 9 décembre un "hommage populaire" à Paris, le rockeur sera inhumé "lundi en fin de matinée" au cimetière de Lorient, a annoncé ce jeudi soir à l'AFP le président de la collectivité Bruno Magras.

"Le corps arrivera dimanche soir à Saint-Barthélemy", a déclaré Bruno Magras en précisant que la cérémonie devrait avoir lieu "dans l'intimité familiale". Ce dernier a précisé qu'il s'agissait d'une volonté du chanteur : "Il m'a confié à plusieurs reprises qu'il souhaitait être enterré à Saint-Barth", a-t-il confié. Une décision qui ne fait pas l'unanimité chez ses fans.

"Amoureux de l'île"

Pourtant entre Johnny Hallyday et l'île de Saint-Barthélémy, l'histoire d'amour durait depuis plusieurs années. C'est en 2008 qu'il avait décidé d'y faire construire  une villa sur les hauteurs du quartier de Marigot, baptisée "Jade" en l'honneur de sa fille aînée. Depuis, il faisait partie du paysage de l'île. 


Le président de la collectivité se rappelle d'ailleurs de sa première rencontre avec Johnny Hallyday. "C'était dans les années 70, il est arrivé avec son ami Joe Dassin sur un bateau qui s'appelait 'Le Vendredi 13'. Ensuite, il est reparu sur l'île en 2006, puis a fait construire sa maison. Chaque fois qu'il venait, il m'invitait à dîner chez lui, le courant était bien passé. Il était tombé amoureux de l'île."


Les habitants avaient l'occasion de croiser le couple Hallyday, à la plage, au supermarché ou dans un restaurant ou bar branché. "Il pouvait se balader tranquillement, il menait une vie conviviale, et n'était pas cloîtré dans sa villa", raconte Carole Gruson, la propriétaire du Ti Saint-Barth, un restaurant cabaret de l'île. "Il participait à la vie de Saint-Barth. L'été dernier, nous avons fêté les 20 ans de mon fils chez lui. C'est un souvenir qui restera gravé." D'ailleurs, le chanteur ne manquait pas de poster des photos de ses vacances à Saint Barth entouré de sa famille.

Johnny Hallyday s'y trouvait encore l'été dernier et il avait promis "de revenir en mars prochain", a précisé Bruno Magras. En septembre, après le passage du cyclone Irma, le chanteur, qui avait quitté l'île quelques jours plus tôt, avait ouvert sa maison aux sinistrés. Mais la villa était trop endommagée pour pouvoir accueillir des habitants sans risque.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Johnny Hallyday : la mort d'un géant

Plus d'articles

Sur le même sujet