"Et alors ?" : Vaimalama Chaves revendique ses "rondeurs" et tacle avec humour ses détracteurs

"Et alors ?" : Vaimalama Chaves revendique ses "rondeurs" et tacle avec humour ses détracteurs
People

BRAVO - Miss France 2019 répond régulièrement sur les réseaux sociaux à ceux qui pointent du doigt sa silhouette. "Oui, j'ai pris du poids depuis mon élection", reconnaît-elle dans "Gala", tout en assumant son coup de fourchette. Une prise de parole rafraîchissante dans le monde habituellement si aseptisé des Miss.

Elle répond avec une honnêteté désarmante. Peu importe les sujets que vous évoquez avec elle. Et c'est pour ça qu'on l'adore, notre Miss France 2019. Vaimalama Chaves n'a jamais caché les rapports difficiles qu'elle a pu entretenir avec son corps. Avant son élection, celle qui pesait 80 kilos à l'âge de 18 ans évoquait les mots lancés par ses camarades de classe. "Le monstre", "t'est grosse, t'es moche", "dans la vie il y a des gagnants et des perdants, et je ne veux pas de perdants dans ma famille". 

Autant de propos qui ont particulièrement touché l'ado en surpoids qu'elle était. "A l'époque, je n'avais pas de recul. Les médisances m'affectaient beaucoup. Mais depuis, j'ai lu, j'ai réfléchi, j'ai mûri", affirme-t-elle dans Gala cette semaine. Alors vous aurez beau l'attaquer encore et encore sur sa silhouette, la jeune femme de 24 ans n'en aura que faire.

Lire aussi

"Oui c'est vrai, j'ai pris un peu de poids depuis mon élection", reconnaît-elle alors que les attaques d'anonymes se multiplient en ligne. "Mais comment pourrait-il en être autrement ? Je suis invitée tous les jours, midi et soir, à des tables merveilleuses ! Je savoure ma chance... et les plats délicieux qu'on me sert", explique-t-elle à l'hebdomadaire. "Oui, j'ai des rondeurs. Et alors ? Ou alors ceux qui me critiquent sont jaloux et ils feraient mieux d'aller manger un casse-croûte au lieu de déverser leur haine sur les réseaux sociaux", insiste Miss France.

Entre être une Miss bien en chair mais épanouie et souriante, et être une Miss toute mince avec des abdos mais frustrée, aigrie et affamée, j'ai choisi mon camp !- Vaimalama Chaves

Sur son compte Instagram, Vaimalama Chaves prend le temps de répondre à chaque commentaire. Même les plus désagréables. "C'est dommage, ça ne me plaît pas", réplique-t-elle à une internaute qui lui demande "d'arrêter de trop manger". La même écrit que "toutes les gagnantes de Miss Monde et Miss Univers ont des ventres plats". "C'est vrai, admet la Tahitienne, mais je crois que toutes les Miss France avant moi aussi avaient toutes un ventre plat". Un autre internaute va plus loin et lui conseille de se mettre au sport. 

"Fais un peu d'effort pour ton corps et tu seras parfaite pour Miss Univers", écrit-il. "Sil vous plaît, s'il vous plaît, je ne suis pas parfaite et je m'aime comme ça", tempère Miss France, qui affirme qu'"en aucun cas, (s)on corps ne devrait faire l'objet d'un débat aussi virulent". "Je suis imparfaite, j'ai du ventre, j'ai des cuisses, des fesses aussi, j'aime manger bien, rigoler fort, rencontrer et parler", ajoute-t-elle dans un autre commentaire. Avant elle, c'est Camille Cerf, Miss France 2015, qui a également été victime de "fat-shaming" sur les réseaux sociaux.  La solution de Vaimalama Chaves ? "L'indifférence est ce qu'il y a de mieux pour éviter de répandre ce qui peut être négatif". 

Toute l'info sur

Miss France 2019 : le sacre de Vaimalama Chaves, Miss Tahiti

En vidéo

Miss France 2019 à l'assaut de la tour Eiffel

"Entre être une Miss bien en chair mais épanouie et souriante, et être une Miss toute mince avec des abdos mais frustrée, aigrie et affamée, j'ai choisi mon camp !", martèle la Tahitienne dans Gala. Une manière intelligente de tacler ceux qui feraient bien mieux de se préoccuper de leur propre poids plutôt que de s'inquiéter de celui de leur reine de beauté.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : la France a-t-elle vraiment les plus mauvais chiffres en Europe ?

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

EN DIRECT - La situation est "hors de contrôle" : le constat amer de l'infectiologue Karine Lacombe sur LCI

Covid-19 : pourquoi les masques en tissu n'ont plus la cote auprès des Français

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent