Et si Meghan Markle accouchait dans l'hôpital qui a sauvé la vie d'un précédent royal baby ?

People

SUR LE QUI-VIVE - "Incroyablement détendue et positive" selon les médias britanniques, la duchesse de Sussex aurait déjà dépassé son terme d'une semaine. Ce qui pourrait la contraindre à abandonner ses plans d'accoucher à la maison pour une option plus sûre.

Une semaine que la naissance est présentée comme imminente. Mais lundi 6 mai, toujours aucun signe du royal baby de Meghan et Harry. Certains diront que la duchesse a déjà donné naissance à son premier enfant. Les correspondants royaux, chargés de suivre l'actualité de la famille royale, l'assurent pourtant : le Sussex baby est toujours au chaud.

La presse britannique, qui campe dans les rues de Windsor depuis une dizaine de jours dans l'attente de l'heureux événement, rapporte que la jeune femme de 37 aurait dépassé son terme d'une semaine. Entourée de sa mère Doria Ragland et de son époux, la future maman est "incroyablement détendue et positive", selon le DailyMail.

Même si elle risque de devoir dire adieu à la naissance à domicile qu'elle imaginait. Son accouchement pourrait être déclenché par les médecins, souligne le tabloïd, qui précise qu'une telle procédure peut attendre deux semaines après le terme si la mère et l'enfant se portent bien. Dans l'éventualité d'un déclenchement, Meghan Markle prendra donc la direction de l'hôpital le plus proche, à savoir le Frimley Park Hospital.

Voir aussi

Césarienne en urgence pour la belle-soeur du prince Charles

Situé à 30 minutes de la résidence du couple, l'établissement occupe une place particulière dans l'esprit de la famille royale britannique. C'est là que Sophie, la femme du prince Edward, a donné naissance à sa fille Louise en novembre 2003. La comtesse de Wessex avait subi une césarienne en urgence un mois avant son terme. Le nouveau-né, qui est le premier royal baby à avoir vu le jour dans un hôpital public, ne pesait que 2 kg à la naissance. Il avait été transféré dans une unité spéciale de l'hôpital St George dans le sud de Londres. Six jours plus tard, il était revenu à Frimley Park, où sa mère est restée hospitalisée quinze jours.

Voir aussi

La comtesse et sa fille auraient pu succomber à cet accouchement à risque sans la présence d'équipes médicales de haut vol. De retour sur place 11 ans plus tard, Sophie avait remercié le personnel de la maternité. "Le service que vous offrez est d'une importance capitale et peut littéralement faire la différence entre la vie et la mort, je peux en attester", avait-elle déclaré, citée par le Daily Mirror. Un épisode au dénouement heureux qui vient rappeler que Meghan sera entre de bonnes mains si elle finit par accoucher à l'hôpital.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter