Etats-Unis : Melania et Donald Trump feraient chambre à part

People

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

MÉSENTENTE - Selon le magazine US Weekly, rien ne va plus entre Donald Trump et sa femme Donald Trump. Le couple présidentiel américain, rarement dans la même ville, dormirait même dans des chambres séparées lors de ses rares retrouvailles.

"Melania ne cache à personne combien elle est malheureuse". Dans son dernier numéro, l'hebdomadaire people US Weekly présente Donald et Melania Trump comme un couple de façade qui s'efforce de donner le change face aux médias. Les époux ne vivent d'ailleurs pratiquement plus ensemble, puisque Melania Trump a tenu à rester avec leur fils Barron à New York, dans la Trump Tower, le temps que le jeune garçon de 11 ans termine son année scolaire. "Ils ne passent jamais une nuit ensemble, jamais", affirme l'une des sources anonymes citées par le magazine. Et lors des rares occasions où le couple est réuni, "ils font chambre à part", ajoute une autre source. 

Voir aussi

Une First lady absente

Depuis qu'elle est devenue First Lady le 20 janvier, Melania Trump se fait extrêmement rare lors des événements officiels et n'aurait pas mis un pied à Washington depuis plusieurs semaines. L'ancien mannequin de 46 ans n'a jamais voulu de ce rôle de Première dame, raconte US Weekly. "Elle n'est intéressée ni par Donald, ni par sa fonction de président ni par tout ce que celle-ci peut concerner", ajoute une source. Ce qu'elle veut, c'est "avoir affaire le moins souvent possible à Donald Trump". 

Selon Us Weekly, le couple sourit et se tient par la main devant les caméras et les photographes, mais sitôt les projecteurs éteints, Meliana Trump cesserait de jouer la comédie. Un représentant de la maison blanche a toutefois démenti, reprochant à US Weekly de colporter les "les fictions de sources anonymes". Toutefois, le scénario raconté par l'hebdomadaire rappelle cette vidéo qui avait fait le tour des réseaux sociaux, où Melania Trump semblait afficher un sourire forcé lors de la cérémonie d'investiture de Donald Trump. Sur Twitter, le hashtag #FreeMelania qui s'était répandu comme une traînée de poudre, dénonçait par ailleurs la goujaterie de Donald Trump à l'égard de sa femme. 

Lire aussi

En vidéo

L’actu de la semaine — Mélania Trump, le blues de la First Lady

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter