Felicity Huffman, la star de "Desperate Housewives", interpellée par le FBI

People

SHOCKING - L'actrice américaine ainsi que la star de "La Fête à la maison" Lori Loughlin sont poursuivies par la justice pour avoir payé des intermédiaires qui ont aidé leurs enfants à intégrer les universités les plus prestigieuses du pays moyennant finances. Il s'agit du plus grand scandale de la sorte, selon le FBI.

Désespérée pour l'avenir de ses filles, elle a franchi la ligne rouge. Et en paie aujourd'hui les conséquences. Felicity Huffman, l'interprète de Lynette dans la série "Desperate Housewives", figure parmi les 50 personnes inculpées par la justice américaine mardi 12 mars dans le cadre d'un scandale sans précédent. Des parents fortunés ont ainsi versé jusqu'à six millions de dollars à des intermédiaires pour falsifier les dossiers de leurs enfants, dont leurs résultats à des examens, en vue de faciliter leur entrée dans les universités les plus prestigieuses des Etats-Unis comme Yale, Stanford ou encore Georgetown.

Selon ABC News, l'actrice américaine aurait ainsi déboursé 15.000 dollars pour son aînée. "Elle a tenté de poursuivre la combine une seconde fois pour sa plus jeune fille avant de faire marche arrière", peut-on lire dans les documents de justice. Des enregistrements de conversations téléphoniques entre la comédienne de 56 ans et un témoin qui coopère avec les autorités ont été versés au dossier. CNN rapporte que Felicity Huffman a été arrêtée à Los Angeles.

 "Il ne peut pas y avoir de système d'admission distinct pour les personnes aisées et (...) il ne peut pas y avoir de système judiciaire différent non plus", a déclaré lors d'une conférence de presse organisée à Boston le procureur fédéral du Massachusetts, Andrew Lelling, cité par l'AFP. L'actrice Lori Loughlin, qui incarne tante Becky dans "La Fête à la maison", a également été inculpée. Au total, 33 parents et 9 coachs des universités de USC, UCLA, Stanford, Georgetown et Yale font l'objet de poursuites. 

Lire aussi

À la tête de ce réseau, William Singer a été inculpé de quatre chefs d'accusation différents, dont extorsion et blanchiment, et devait plaider coupable devant un magistrat mardi après-midi. L'organisation criminelle aurait reçu 25 millions de dollars au total entre 2011 et 2019. Les autorités précisent que les enfants concernés n'étaient pour la plupart pas au courant que leur admission dans l'université de leurs rêves était le résultat d'un gros chèque.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter