Flavie Flament : l'histoire de son viol quand elle avait 13 ans adaptée dans un téléfilm

Flavie Flament : l'histoire de son viol quand elle avait 13 ans adaptée dans un téléfilm

DirectLCI
TÉMOIGNAGE - La télé s'empare des confessions de Flavie Flament. L'année dernière, l'animatrice révélait dans son autobiographie, "La Consolation", qu'elle avait été violée à l'âge de 13 ans par un célèbre photographe. Un récit désormais adapté dans un téléfilm dont le tournage a lieu actuellement en Charente-Maritime.

Chatelaillon (Charente-Maritime), fin mai 2017. Le tournage du téléfilm "La Consolation", adapté du livre de Flavie Flament, vient de débuter. La station balnéaire sert de décor naturel à ce récit coup de poing, quand l'animatrice, alors âgée de 13 ans était victime d'un viol par un photographe "mondialement connu", David Hamilton. Au casting, Emilie Dequenne, Léa Drucker, chargé du rôle de la mère, et une jeune inconnue, Lou Gable, qui inter­prète le rôle de Flavie Flament adoles­cente. 


Publié en octobre 2016, l’ouvrage de la présentatrice avait défrayé la chronique faisant la Une des journaux. Flavie Flament avait d'ailleurs livré un témoignage bouleversant sur TF1 dans l'émission Sept à Huit : "Quand vous avez un photographe qui vous ouvre la porte nu, avec juste un appareil photo en bandoulière, posé sur le ventre, a priori on n'est pas dans quelque chose de normal", révélait-elle. 

Restant muette sur l'identité de son agresseur présumé, l’animatrice avait fini par dévoiler son nom. "L’homme qui m’a violée lorsque j’avais 13 ans est bien David Hamilton", avait-elle affirmé dans un entretien filmé à L’Obs. Mais le photographe a toujours clamé son innocence jusqu'à son suicide en novembre 2016. "L’horreur de cette annonce ne saura jamais effacer celle de nos nuits blanches", avait réagi Flavie Flament, réitérant ses accusations à l’encontre du Britannique. 

En vidéo

JT WE – Mort du photographe David Hamilton : la piste du suicide privilégiée

Seule compensation, le livre de la journaliste a permis de libérer la parole d'autres victimes. Après la publication de "La Consolation", plusieurs femmes, qui affirmaient elles aussi avoir subi les assauts du photographe durant leur adolescence, avaient témoigné dans la presse. Autre effet boule de neige, Flavie Flament s'est vu confier une mission par l'ancienne ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, pour faire évoluer la loi sur les délais de prescription. Actuellement, la prescription pour les viols sur mineur de moins de 15 ans est de vingt ans après la majorité de la victime et de dix ans pour les agressions sexuelles. Les mineurs victimes de viol ont donc jusqu’à leurs 38 ans pour porter plainte.

Loin de ces questions de jurisprudence, le tournage du téléfilm "La Consolation" se poursuit à La Rochelle (Charente-Maritime), comme le raconte Sud-Ouest. Il devrait être présenté au public en septembre lors du Festival du film de fiction.

Plus d'articles

Sur le même sujet