Foot, pizzas et poignée de mains à l’Elysée : ce que vous ne saviez (peut-être) pas sur le rappeur MHD

People
DirectLCI
PORTRAIT – Mis en examen pour "homicide volontaire" après une rixe mortelle à Paris, le rappeur MHD connaissait jusqu’ici une ascension fulgurante, qui l’a conduite des quartiers du XIXe arrondissement au Palais de l’Elysée, en passant par les plus grands festivals. Explications.

La mise en examen pour "homicide volontaire" du rappeur MHD marque, quoi qu’il arrive, la fin d’un conte de fées qui fascine le rap français. Révélé à l’été 2015 grâce à une vidéo postée sur les réseaux sociaux, l’ancien livreur de pizzas du XIXe arrondissement était devenu en quelques mois l’ambassadeur mondial de l’afrotrap, mélangeant sonorités urbaines et traditionnelles sur deux albums à succès.


De son amitié avec les stars du foot français à son concert au festival américain Coachella, en passant par ses deux visites remarquées à l’Elysée, Mohamed Sylla, 24 ans, a tutoyé les sommets comme peu d’artistes de sa génération. Impliqué dans une rixe qui a coûté la vie à un homme de 23 ans, le 6 juillet dernier à Paris, le jeune homme a été placé en détention tandis que les premiers concerts de sa tournée ont été reportés à une date ultérieure. Retour en images sur son ascension fulgurante.

Il était livreur de pizzas

Né d’un père guinéen et d’une mère sénégalaise, Mohamed Sylla a d’abord grandi en Vendée avant de poser ses valises à Paris à l’âge de 9 ans. Dans le XIXe arrondissement plus précisément, où il fréquente des collectifs de rappeurs avec lesquels il va faire ses gammes. Ce qui ne l’empêche d'envisager une tout autre carrière professionnelle. 


Son BEP restauration en poche, il travaille comme serveur dans un restaurant chic du quartier de l’Odéon. Il se rêve cuisinier ? Bien vite le racisme le frappe de plein fouet : "Je me sentais mal à l’aise car j’étais toujours rabaissé par des gestes, des attitudes", raconte-t-il dans une interview accordée en 2016 aux Inrocks


La légende raconte qu’il était encore livreur de pizzas lorsqu’il a posté son premier freestyle sur les réseaux sociaux, à l’été 2015. Quelques semaines plus tard, il tourne le clip de la chanson "Afro Trap Part 1" dans la cité rouge, un quartier sensible de l’arrondissement où il a grandi. Il cumule à ce jour plus de 24 millions de vues sur Youtube.

Il a du succès partout dans le monde

Double disque de platine, avec plus de 400.000 exemplaires vendus, l’album "MHD" séduit par-delà nos frontières. En 2016, le rappeur a besoin d’une escorte policière pour se produire à Conakry, en Guinée, dans un stade de 60.000 places ! Un périple qu'il filme lui-même avec Periscope...

A l’automne 2017, il s’envole pour l’Amérique du Nord, pour une poignée de concerts au Canada et aux Etats-Unis. Au printemps dernier, il s’est produit sur l’immense scène du festival Coachella, aux côtés de The Weeknd et Beyoncé… Avant lui, aucun rappeur n'avait connu cet honneur. Booba, Kaaris et leurs amis peuvent aller se rhabiller !


Sur les réseaux sociaux, les stars anglo-saxonnes ne cachent pas leur admiration pour le petit prince de l’afrotrap. Major Lazer l'a remixé. Madonna a posté une vidéo de son fils David en train de danser sur"A l’ouest", son duo avec Black M. Drake, lui, a posé avec le prodige frenchie à l’été 2017, alimentant la rumeur d’une collaboration qui n’a jusqu'ici pas vu le jour...

Il fait danser les stars du foot

Dans sa chambre, il avait accroché des posters de Jean-Claude Darcheville, l’ancien attaquant guyanais des Girondins de Bordeaux, l’équipe dont il était fan petit garçon. Devenue star du rap, ce sont les footballeurs qui l’admirent. Paul Pogba, Adrien Rabiot, Ousmane Dembélé, Alexandre Lacazette… Certains d’entre eux reprennent même ses pas de danse pour célébrer leurs buts !  


Mais s’il y a une équipe à laquelle va sa préférence désormais, c’est le PSG, dont il arbore l’écusson dans le clip d’"Afro Trap Part.3 (Champions League)", hymne à la gloire du club de la capitale.

Le joueur qui le fait le plus rêver ? "Mbappé", confiait-il dans une interview accordée en septembre dernier à "Téléfoot".

Il a ses habitudes à l’Elysée

Peu d’artistes de sa génération peuvent se vanter d’avoir franchi les portes de l’Elysée. MHD l’a fait deux fois ! La première, c’était en avril 2017, lors de la visite du président guinéen Alpha Condé. Invité à dîner par François Hollande, dont le fils Julien a réalisé plusieurs de ses clips, le jeune homme livre un mini-concert improvisé dans les salons du Palais avec son collègue Black M. 


Au premier rang, l’ancien chef de l’Etat immortalisait la scène avec son smartphone tandis que Ségolène Royal, à sa droite, se déhanchait sur les accords de "A l’ouest", le duo des deux rappeurs. Une séquence à revoir à 2 :56 de la vidéo suivante…

Rebelote en mars 2018. Cette fois c’est Emmanuel Macron qui reçoit le jeune rappeur à l’Elysée, dans le cadre de la journée internationale de la Francophonie. Invité aux côtés de l’écrivain algérien Kamel Daoud et de la chanteuse Rokia Traoré, MHD va avoir droit aux salutations pour le moins "viriles" du chef de l’Etat. 


"Elle m'a fait très mal la poignée de main", racontait-il en septembre dernier sur le plateau de "C à vous", sur France 5, dans le cadre de la promo de son deuxième album, "19". "A la fin, pour dire au revoir, j'ai tendu la main et là, ah. Je n'ai pas crié quand même, j'ai tout gardé en moi."

Il a sa propre ligne de vêtements

Star de la musique urbaine, MHD est aussi une icône de la mode. Depuis 2017, il est l’une des égéries de la marque de sportswear allemande Puma, avec laquelle le il a lancé sa propre gamme de vêtements, baptisée Pukiwaga. Une association qui s’est prolongée l’été dernier au rayons sneakers avec le lancement de la RS-O, disponible dans les magasins de l’enseigne Courir.

S’il fait partie de la "Team Puma" comme le footballeur Antoine Griezmann, l’ancien champion d’athlétisme Usain Bolt ou la chanteuse Rihanna, c’est aussi grâce à son influence sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, il est suivi par plus de 2.4 millions d’abonnés. Curieusement il supprimé toutes ses photos et vidéos ces dernières heures. Ne reste qu’un cliché, dos nu, publié il y a cinq jours…

Vous le verrez bientôt au cinéma

Après avoir participé à la B.O. de Pattaya, MHD a fait l’été dernier ses premiers pas d’acteur dans "Mon frère", le nouveau film de Julien Abraham, le réalisateur de "La cité rose". Le rappeur tient le rôle principal de ce drame dans lequel il donne la réplique à des comédiens de premier plan comme Aïssa Maïga et Jalil Lespert.

Le pitch ? "Parce qu’il voulait protéger son petit frère d’un père trop violent, Teddy, un jeune noir sans histoire, se voit accusé du meurtre de son père et est envoyé dans un Centre éducatif fermé, dans l’attente de son procès pour parricide." La sortie du film est prévue le 29 mai prochain.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter