Francis Lalanne chez les gendarmes : il faudra bientôt l’appeler commandant !

People
DirectLCI
SURPRISE – Non, ce n’est pas une plaisanterie. Francis Lalanne intégrera en janvier prochain la réserve nationale de la gendarmerie. Le chanteur, qui n’a pas fait son service militaire, a expliqué vouloir rendre à la France "ce qu'(il avait) refusé de lui donner".

Dans sa jeunesse, il a chanté "Fais-moi l’amour, pas la guerre". La soixantaine passée, Francis Lalanne semble avoir (un peu) revu ses priorités. Dans une interview accordée mardi à Laurence Boccolini sur Europe 1, le chanteur a annoncé son intention de revêtir l’uniforme et le képi. "Je vais rentrer au mois de janvier dans la réserve nationale de la gendarmerie ", a-t-il expliqué, le plus sérieusement du monde, à la grandes surprise de l'animatrice. 


"Je vais rentrer avec le grade de chef d'escadron", c’est-à-dire commandant dans la gendarmerie", a précisé Francis Lalanne, avant de justifier sa décision. "Quand j'avais 20 ans, j'étais objecteur de conscience et donc, j'ai refusé de faire mon service militaire et avec le temps et le recul que te donne l'âge, je me suis rendu compte que finalement je n'avais pas donné à mon pays. C'est comme si je devais quelque chose à mon pays que j'avais refusé de lui donner."

Je vais faire une semaine par mois pour vraiment rendre au pays le service militaire, ou plutôt le service que je ne lui ai pas renduFrancis Lalanne sur Europe 1

Le chanteur a expliqué avoir réfléchi à la manière  de faire "un service national tardif". C’est sur les conseils d’un ami général qu’il a choisi de rejoindre la réserve nationale de la gendarmerie. "Mais alors Je vais le faire vraiment. Je vais faire une semaine par mois pour vraiment rendre au pays le service militaire, ou plutôt le service que je ne lui ai pas rendu."


Aussi improbable soit-il, cet engagement est dans la droite ligne de l’hommage musical que Francis Lalanne a rendu en avril dernier à Arnaud Beltrame, le gendarme tué le 23 mars en prenant la place d’un otage dans le Super U de Trèbes. 

"Un homme est mort, Arnaud Beltrame. Et sur la photo, il sourit ", chantait Francis Lalanne à la guitare acoustique. "Tant d'autres ont connu comme lui le même sort, le même drame. Et nous leur dédions les larmes que nous versons tous aujourd'hui."


Francis Lalanne n’est en pas à son premier coup d'éclat hors de l’univers musical. En 2017, il s’était engagé en politique en devenant le suppléant de Jacque Borie, candidat aux législatives du mouvement 100% La Force éco-citoyenne dans l’Essonne, face à notamment Manuel Valls.

"On ne veut plus de politiciens professionnels qui considèrent les gens comme un moyen de faire cette carrière et pas comme des gens dont il faut résoudre les problèmes", avait-il déclaré lors de l'annonce de sa candidate à Evry. Dix ans plus tôt, il s’était présenté aux élections législatives de Strasbourg sous l’étiquette écolo. Sans succès, dans les deux cas. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter