Fraude à l'université : Felicity Huffman remise en liberté contre une caution de 250.000 dollars

People

SCANDALE - L'actrice américaine, inculpée dans le cadre d'un vaste scandale mêlant pots de vin et admissions dans les établissements les plus huppés du pays, est passée devant le juge mardi 12 mars à Los Angeles. Elle a été contrainte de confier son passeport aux autorités pour ne pas quitter le territoire.

Son image de mère modèle a volé en éclats avec un seul titre. "Felicity Huffman inculpée dans un vaste système de fraude à l'entrée dans de prestigieuses universités", pouvait-on lire mardi 12 mars. L'actrice de 56 ans, popularisée par le rôle de Lynette Scavo dans la célèbre série "Desperate Housewives" a été arrêtée par le FBI avant d'être entendue par un juge de Los Angeles douze heures plus tard. D'une voix brisée selon Deadline qui a assisté à l'audience, elle a répondu "oui" plusieurs fois quand on lui a demandé si elle comprenait les poursuites qui étaient engagées contre elle.

La comédienne a été laissée libre après le versement d'une caution de 250.000 dollars, soit la somme qu'elle touchait pour un seul épisode la série qui l'a rendue célèbre dans le monde entier. Elle a quitté le tribunal sans son passeport ni son sourire habituel mais avec son époux William H. Macy, venu l'épauler et co-signer son bon de sortie. Elle est de nouveau incitée à comparaître le 29 mars à Boston, d'où est gérée l'affaire.

A ses côtés au tribunal ? Une dizaine des quelque 50 personnes poursuivies par la justice dans ce scandale sans précédent. Des parents fortunés ont ainsi versé jusqu'à six millions de dollars à des intermédiaires pour falsifier les dossiers de leurs enfants, dont leurs résultats à des examens, en vue de faciliter leur entrée dans les universités les plus prestigieuses des Etats-Unis comme Yale, Stanford ou encore Georgetown. Felicity Huffman est accusée d'avoir déboursé 15.000 dollars pour contribuer à l'admission de sa fille aînée en falsifiant ses résultats d'examen.

Elle pourrait passer 5 ans en prison

Une autre comédienne, Lori Loughlin, figure parmi les inculpés. Avec son mari, le designer Mossimo Giannulli qui était à la même audience que Felicity Hoffman, elle aurait versé 500.000 dollars pour que leurs filles soient admises à USC, en Californie. Le couple aurait soudoyé les coachs de l'équipe d'aviron pour qu'ils signalent le potentiel des jeunes filles et facilitent ainsi leur inscription. Sauf qu'elles n'ont dans les faits jamais fait partie de l'équipe en question. L'interprète de Tante Becky dans "La Fête à la maison" n'a pas été arrêtée mardi car elle n'était pas à Los Angeles. Elle a cependant demandé, par la voix de ses avocats, l'autorisation de quitter le pays le temps de ses tournages à Vancouver, au Canada. Une requête qui doit être examinée par un autre juge plus tard.

Voir aussi

À la tête de ce réseau, William Singer a été inculpé de quatre chefs d'accusation différents, dont extorsion et blanchiment. L'organisation criminelle aurait reçu 25 millions de dollars au total entre 2011 et 2019. Felicity Huffman, comme l'ensemble des inculpés, encourt jusqu'à cinq ans de prison si elle est reconnue coupable, selon Deadline.

Lire et commenter