Funérailles de René Angélil : le Québec refuse de payer la facture

People

OUPS – Décédé le 14 janvier 2016, René Angélil, le mari de Céline Dion, a eu droit à des obsèques nationales, organisées dans la basilique Notre-Dame de Montréal. Une cérémonie somptueuse, puisque le gouvernement québécois a l’habitude de rembourser la majorité des frais. Mais cette fois, la société Production Feeling est allée un peu loin.

Après des années de lutte contre le cancer, René Angélil est décédé le 14 janvier dernier, laissant derrière lui une Céline Dion dévastée. Pour rendre hommage à l’agent artistique, figure emblématique de la musique au Canada, le gouvernement québécois a proposé de lui organiser des funérailles nationales. Un geste qui permet généralement de payer les frais liés à l'achat de fleurs, d'un photographe, au registre de condoléances, mais aussi au drapeau placé sur le cercueil.

La plupart du temps, le gouvernement rembourse entre 45.000 et 75.000 dollars. Le problème, c’est que les funérailles de René Angélil ont coûté quasiment 10 fois plus cher. Selon la radio montréalaise 98,5 FM, la société Production Feeling, qui s’est occupée de l’organisation, aurait envoyé une facture au ministère québécois pour un montant de 700.000 dollars. Un coût exhorbitant qui n’a pas manqué de créer la polémique sur les réseaux sociaux.

49 770 dollars de la poche de l’Etat, le reste pour Céline Dion


C’est finalement ce jeudi 31 mars que le gouvernement a éclairci la situation. François Caouette, porte-parole du ministère des Relations internationales, a indiqué à l’AFP : "Un montant de 49;770,76 dollars canadien sera payé suite à la réception d'une liste de coûts de Production Feeling. Le coût de location de l'église, les fleurs, le photographe, l'avis de décès, le registre de condoléances... tout ce volet est payé par le gouvernement, pour ce qui est des autres volets, cela relève de la famille du défunt."

En comparaison, les funérailles nationales de Jean Béliveau (un joueur de hockey sur glace) ont coûté un peu plus de 59.000 dollars, tandis que les funérailles d’Etat des ex-premiers ministres Jacques Parizeau en 2015 et Robert Bourassa en 1996, ont coûté respectivement 143.000 dollars et 94.000 dollars.

EN SAVOIR +
>>  'René, je t'aime tellement', le cri du cœur de Céline Dion à Las Vegas
>>  "Je ne vivrai jamais sans René" : le retour bouleversant de Céline Dion sur la scène de Las Vegas
>>  Un mois après la mort de René Angélil, Céline Dion est de retour en studio

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter