Ghislaine Arabian raconte sa nuit d'horreur

People
CONFIDENCES – Ghislaine Arabian est revenue sur une soirée au cours de laquelle son ancien compagnon l'aurait violemment frappée. L'ancienne jurée de "Top Chef" attend aujourd'hui le procès en appel qu'elle a intenté contre son agresseur.

C'est une soirée qui a tourné au cauchemar. Ghislaine Arabian a raconté lors d'une interview accordée à France Dimanche la violente agression dont elle aurait été victime. Les faits remontent à janvier 2014 et se sont déroulés au domicile de l'ancienne jurée du concours culinaire de M6 "Top Chef".

Ce soir-là, selon la cuisinière, seule femme à avoir obtenu deux étoiles au Guide Michelin, son compagnon a pété les plombs sans signe avant-coureur. "Il n’avait jamais levé la main sur moi, et nous nous aimions profondément. Je le connaissais depuis vingt-cinq ans. Ce qui prouve que personne n’est à l’abri car, ce soir-là à la maison, je n’ai rien vu venir", déclare-t-elle.

Vertèbres cassées et bassin fêlé

Ce que décrit ensuite Ghislaine Arabian c'est un terrible déchaînement de violences conjugales. "Il m’a donné des coups de pied dans la cuisse gauche, m’a tirée par les cheveux en me traînant au sol. J’ai voulu lui échapper en descendant les escaliers, et il m’a projetée contre la porte blindée de l’entrée. J’ai entendu un crac quand mon dos a percuté la serrure", explique-t-elle.

Elle pense alors au pire : "Je n’avais jamais vu ce regard de fou posé sur moi. Je ne l’oublierai jamais. Je me souviens avoir pensé : 'Je ne veux pas mourir, je refuse qu’il me tue !'". Le bilan est lourd : vertèbres cassées et bassin fêlé. Le chef Thierry Cambien, ami du couple qui habite à proximité, se rend sur place mais Ghislaine Arabian refuse d'appeler la police ou les pompiers.

Relaxé au bénéfice du doute

Malgré cet épisode très violent, Ghislaine Arabian continue à habiter avec son compagnon jusqu'à ce que celui-ci claque la porte du domicile conjugale en octobre 2014. Dans la foulée, il vide leurs deux appartements. " Il m'a tout pris, jusqu'à mes deux welsh terriers qu'il battait pour un rien", dit-elle. Mais ce départ pousse finalement la chef à porter plainte.

Jugé en correctionnel en novembre pour des violences "ayant entraîné trente jours d'incapacité totale de travail", l'homme a finalement été relaxé en janvier dernier au bénéfice du doute. Aujourd'hui la chef âgée de 67 ans attend le procès en appel. Avec le recul, Ghislaine Arabian pense que son compagnon "a mal vécu" sa "notoriété". "Son mal-être, trop longtemps refoulé, a fini par provoquer cette explosion de violence", analyse-t-elle. 

A LIRE AUSSI 
>>  L'ex-jurée de Top Chef Ghislaine Arabian victime de violences conjugales

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter