Francis Lalanne veut représenter les Gilets jaunes aux élections européennes (et financer leur campagne)

People
SOUTIEN – Le chanteur Francis Lalanne a pris la plume, ce vendredi, pour proposer aux Gilets jaunes de porter leur mouvement jusqu’aux urnes, et de les y aider.

Pour beaucoup, Francis Lalanne est ce chanteur un peu loufoque, aux sempiternelles cuissardes, qui avait un jour stigmatisé les "ronds de cuir" dans une séquence culte. Moins de gens se souviennent qu’il s’était lancé en politique en 2017, et pour cause : il s’était lourdement incliné dès le premier tour des législatives dans la circonscription de Manuel Valls. 


L’artiste compte pourtant remettre ça pour les élections européennes à venir en 2019, mais cette fois sous l’étiquette... des Gilets jaunes.

La révolte par le vote

C’est du moins ce qu’il propose au mouvement ce vendredi, à travers une lettre ouverte qu’il co-signe avec Jean-Marc Governatori, co-secrétaire de l'Alliance écologiste indépendante, mouvement qu'ils avaient créé en 2009. L’idée tient en une formule : transformer les énergies de la révolte en votes. Pour ce faire, les deux hommes envisagent de faire campagne, et de financer celle-ci à hauteur de 800.000 euros.

"Je garantis aux Gilets jaunes la possibilité d'aller devant le peuple. Les élections européennes, c'est dans cinq mois. Ils ont le temps de faire campagne. À notre avis, la meilleure réponse au conflit, c'est le vote, la seule issue, la seule sortie efficace à l'impasse, détaille Jean-Marc Governatori dans Nice-Matin. L'homme politique ne comprend que le rapport de force politique. Il faut obtenir par les urnes et non par la violence. Francis et moi avons été très choqués par les événements qui ont embrasé Paris. Policiers et gendarmes, c'est sacré !"

Quel serait alors leur programme ? "Sortir du consumérisme, aller vers une implication des citoyens, une autonomie, une coopération, a ajouté M. Governatori. On est obsédé par la croissance économique, qui n'est pas la solution, mais le problème. Pour être bien ensemble, il faut dépasser l'avoir." Même si les Gilets jaunes s'inquiètent surtout pour leur pouvoir d'achat ?

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter