Harcèlement sexuel : après Julianna Margulies, Portia de Rossi et Jenny McCarthy accusent Steven Seagal

Harcèlement sexuel : après Julianna Margulies, Portia de Rossi et Jenny McCarthy accusent Steven Seagal

RÉVÉLATIONS - Connue pour ses rôles dans les séries "The Good Wife" et "Urgences", Julianna Margulies avait accusé, dimanche 5 novembre, l'acteur Steven Seagal de harcèlement sexuel. Elle a été rejointe ces derniers jours par deux autres stars du petit écran.

Deux autres témoignages viennent étayer les dires de la star de The Good Wife aux dépens de l'acteur spécialiste des films d'action Steven Seagal. Cette dernière avait, au cour d'une interview donnée à la radio Sirius XM, avait accusé nommément ce dernier - ainsi que Harvey Weinstein -, expliquant ouloir partager ses "expériences" pour témoigner de la banalité de ces pratiques à Hollywood et de l'impunité dont bénéficient leurs auteurs.

Il (Steven Seagal) s'est assuré que je vois son armeJulianna MARGULIES

C'est ainsi qu'à l'âge de 23 ans, elle s'est sentie "piégée" par une directrice de casting après avoir été invitée à se rendre au domicile de Steven Seagal en pleine nuit. "Une directrice de casting, une femme, m'a dit 'Steven Seagal veut que tu viennes lire cette scène dans sa chambre d'hôtel à 22h", a raconté Julianna Margulies, qui a poursuivi son récit. "Il s'est assuré que je vois son arme. Je n'avais jamais vu de pistolet dans la vraie vie". Sortie "saine et sauve" de la chambre "sans savoir comment", elle a expliqué avoir "en quelque sorte crié pour m'en sortir", ajoutant n'avoir été "ni violée ou blessée". Il s'agissait alors de la première accusation de cette nature à l'encontre de Steven Seagal, célèbre star de films d'action des années 80-90.

En vidéo

Scandale Weinstein : la parole des femmes se libère

Le témoignage de l'actrice a depuis fait des petits. Dans la suite de la semaine, c'est d'abord l'actrice australienne Portia de Rossi qui, sur son compte Twitter, a fait part de son désagréable souvenir avec Seagal.

L'actrice connue pour son rôle dans la série Scandal y évoque "sa dernière audition pour un film avec Steven Seagal. Alors qu'il me faisait asseoir, il m'a dit ô combien il fallait avoir une bonne relation dans les coulisses, et il a défait la braguette de son pantalon en cuir. Je me suis enfuie et j'ai appelé mon agent. Imperturbable, elle m'a répondu : 'Ben, je ne savais pas si ça allait être ton genre.'"


L'épouse d'Ellen DeGeneres a été suivie par l'ex-mannequin, présentatrice et actrice Jenny McCarthy, de faire part d'une situation de harcèlement vécue en 1995. Pendant une audition pour le film "Under Siege 2", elle raconte qu'il a lourdement insisté pour qu'elle retire ses vêtements, alors que le rôle ne requérait aucune nudité. "J'ai fini par lui dire qu'il pouvait acheter Playboy s'il voulait voir mes seins." Une scène que l'ex-petite amie de Jim Carrey avait déjà raconté au site Movie Line, en 1998. Un représentant de Steven Seagal a annoncé que ce dernier avait démenti ces accusations.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Plus d'articles

Sur le même sujet