Hollande au Mexique : le coup de pression de Valérie Trierweiler

Hollande au Mexique : le coup de pression de Valérie Trierweiler

DirectLCI
ENLÈVEMENT - Via Twitter, Valérie Trierweiler est intervenue mercredi en faveur de Maud Versini, une Française dont les enfants ont été enlevés par leur père au Mexique. Un message qui intervient au moment où François Hollande se trouve en visite dans le pays d'Amérique centale.

C'est la mère de famille qui a parlé. Dans un tweet posté mercredi soir sur son compte personnel, Valérie Trierweiler a interpellé le Quai d'Orsay pour qu'il intervienne en faveur de Maud Versini. "@FranceDiplo doit agir", a écrit l'ancienne première dame dans un tweet de soutien à cette Française en conflit depuis décembre 2011 avec son ancien mari, Arturo Montiel, qu'elle accuse d'avoir enlevé ses trois enfants au Mexique et de l'empêcher de les voir. Un message qui tombe à point nommé : François Hollande se trouve actuellement au Mexique, pour une visite de deux jours.

Diplomatiquement, l'affaire ne sera pas simple à traiter pour Paris. Ce jeudi, le président français doit rencontrer son homologue mexicain, Enrique Pena Nieto. Un chef d'Etat parrainé politiquement par l'ex-mari de Maud Versini. "Il a été classé dans Forbes comme le 7e homme le plus corrompu d'Amérique Latine : il n'hésite pas à user de toutes ses influences, à acheter des juges, il n'a peur de rien et se sent au-dessus des lois", a expliqué la jeune maman ce jeudi matin, sur Europe 1, au sujet de son ex-compagnon. 

"Ce n’est plus du tout une affaire privée !"

"J'ai vraiment espoir que ce voyage soit pour moi la solution, et que François Hollande me ramènera mes enfants !", a encore dit Maud Versini en accusant les magistrats mexicains de lui avoir "interdit un droit de visite". "Je ne pense pas que ce soit une affaire privée, elle ne l’est plus depuis longtemps. A partir du moment où les juges mexicains ont retourné leur veste après m’avoir donné raison dans tous mes procès en 2012, qui changent subitement d’avis sans que le dossier ait été modifié, j’estime que mes droits sont violés, la convention de La Haye bafouée… Ce n’est plus du tout une affaire privée !", a-t-elle dit. Coïncidence ou pas, l'arrivée au pouvoir de Pena Nieto correspond au revirement du dossier en faveur d'Arturo Montiel.

En Valérie Trierweiler, Maud Versini a trouvé un soutien. "Elle m'a beaucoup aidée, elle m'a reçue à deux reprises à l'Elysée", a souligné Maud Versini. "Elle était très sensible à cette affaire, elle m'avait dit à l'époque qu'elle essaierait de partir avec François Hollande au Mexique pour ce voyage". La séparation du couple a eu raison du voyage de Valérie Trierweiler au Mexique mais pour autant, cela n'a pas empêché l'ex-Première Dame d'intervenir en sa faveur notamment auprès des médias et de l'opinion publique. Reste à savoir désormais si cette intervention sera productive ou non : l'affaire de la libération de Florence Cassez a laissé quelques traces dans l'opinion publique mexicaine.

Plus d'articles

Sur le même sujet