Il n’y aura bientôt plus de femmes nues dans "Playboy" !

People
REVOLUTION – Afin de rebooster les ventes de son édition papier, le célèbre magazine de charme américain "Playboy" s’apprête à supprimer les photos de nu intégral de ses pages. Une stratégie qui a fait ses preuves avec la version en ligne de la revue créée par le magnat Hugh Hefner.

Incroyable mais vrai. En perte de vitesse depuis de nombreuses années, le magazine Playboy a décidé de mettre en place une stratégie surprenante : supprimer de ses pages les photos de femmes nues. "La bataille a été menée et remportée", explique au New York Times Scott Flanders, le patron de la revue qui a reçu le feu vert de la part de Hugh Hefner, le célèbre fondateur de la revue, lancée en 1953.

De 5,6 millions d’exemplaires aux Etats-Unis en 1975, la diffusion de Playboy est aujourd’hui tombée à 800.000 unités, en grande partie en raison de la multiplication des photos coquines sur le net. Pourtant c’est une stratégie employée sur son propre site que la direction du magazine a décidé de mettre en place. En optant pour une approche plus soft, les célèbres "girls"de Playboy posant de manière plus suggestive qu'explicite, playboy.com est passé de 4 à 16 millions de visiteurs uniques depuis août 2014.

De l'importance des réseaux sociaux

Une évolution radicale qui a permis à Playboy de diffuser ses contenus sur Facebook, Instagram et Twitter, aujourd’hui indispensables pour développer le trafic d’un site, y compris pour une marque connue. Et attirer notamment le jeune public. Depuis son relooking, la moyenne d’âge des lecteurs de playboy.com est tombée de 47 à 30 ans. C'est cette stratégie que l'édition papier entend désormais employer pour trouver un nouveau souffle.

A VOIR AUSSI >> En images, ces stars qui ont posé toutes nues dans Playboy

S’il y aura toujours une playmate du mois, les photos ne seront plus classées X mais "PG-13", c’est-à-dire interdites aux moins de 13 ans, sans l’autorisation d’un parent. "Les contenus seront un peu plus accessibles, un peu plus intimistes", prévient Cory Jones, le responsable des contenus digitaux. La direction de Playboy n’a, en revanche, pas encore décidé de supprimer la célèbre double page centrale qui a fait la légende du magazine. Papy Hugh ferait-il de la résistance ?

A LIRE AUSSI >> Pamela Anderson raconte ses folles parties de sexe à la Playboy Mansion


 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter