"Ils refusent de m'habiller parce que je suis trop grosse" : la chanteuse Bebe Rexha dénonce le "fat-shaming" des créateurs de mode

People

HONTEUX - En quête de la tenue parfaite pour les prochains Grammy Awards, la chanteuse américaine de 29 ans s'est heurtée au refus de certaines maisons de couture jugeant sa taille 40 hors standard. Son coup de gueule sur les réseaux sociaux mérite d'être entendu.

Décrocher un Grammy, voilà le Saint Graal dont rêvent tous les artistes. Et Bebe Rexha en est tout près. Nommée pour la première fois cette année, la chanteuse américaine est en lice pour deux prix lors de la cérémonie qui se tiendra le 10 février à Los Angeles. "C'est la chose la plus cool qui puisse arriver", explique la jeune femme de 29 ans dans une vidéo postée sur Twitter et Instagram qui fait beaucoup parler. Et pour cause. Elle y raconte son chemin de croix pour trouver la tenue idéale. "Souvent, les artistes contactent des créateurs qui leur font des robes sur-mesure pour fouler le tapis rouge. Mon équipe en a rencontré pas mal et beaucoup ne veulent pas m'habiller parce que je suis trop grosse", lâche-t-elle face caméra.

"Mais si la taille 6-8 (l'équivalent des tailles 38 et 40, ndlr) est trop grosse... Alors je ne sais pas quoi vous dire et je ne veux pas porter vos p** de robes parce que c'est fou. Vous dites que toutes les femmes qui font ces tailles et au-dessus ne sont pas belles et ne peuvent pas porter vos robes", poursuit-elle, invitant les principaux intéressés à aller se faire voir - dans un langage évidemment moins châtié.

Nous sommes belles dans toutes les tailles ! Petites ou larges ! Et mon cul taille 40 va toujours aux Grammys- Bebe Rexha sur Twitter

Bebe Rexha s'excuse dans le texte qui accompagne cette vidéo. "Il fallait que ça sorte. Si vous n'aimez pas mon style vestimentaire ou ma musique, c'est une chose. Mais ne dites pas que vous ne pouvez pas habiller quelqu'un qui n'a pas la taille mannequin. Nous sommes belles dans toutes les tailles ! Petites ou larges ! Et mon cul taille 40 va toujours aux Grammys", martèle-t-elle, utilisant le hashtag "#LOVEYOURBORDY", "aime ton corps". Un exemple de "fat-shaming" de plus à Hollywood, que la jeune chanteuse  "emmerde" dans un tweet suivant. "Tu es parfaite", insiste-t-elle auprès d'une internaute écrivant qu'elle doit être obèse avec sa taille 48 - qui n'est autre que la taille moyenne des femmes américaines selon une récente étude.

La chanteuse était sublime en body rose au moment de chanter au milieu des mannequins du défilé Victoria's Secret l'an dernier. Et vous savez quoi ? Personne n'a rien trouvé à y redire. Alors, il est où le problème ? L'industrie de la mode se refuse de voir au-delà de la taille 34, pour des raisons qui nous échappent encore. "Personne ne veut voir de femmes pulpeuses sur les podiums", affirmait Karl Lagerfeld il y a dix ans. La marque Abercrombie & Fitch s'est même fait une spécialité de ne pas aller au-delà de la taille 40. "Les créateurs refusent de faire des vêtements qui vont aux femmes américaines, c'est une honte", écrivait l'animateur de "Project Runway" Tim Gunn dans un éditorial pour le Washington Post en 2006. 

Sur les tapis rouges aussi, certaines célébrités jugée "hors normes" ont du mal à s'habiller. Bryce Dallas Howard, la star de "Jurassic World', avait fini par aller acheter sa robe dans un magasin elle-même pour les Golden Globes en 2016 car les créateurs n'avaient qu'une option à lui proposer. La même année, l'humoriste Leslie Jones avait jeté une bouteille à la mer, désespérée de ne pas trouver de créateurs désireux de la rendre glamour pour l'avant-première de "SOS Fantômes". Un appel auquel avait répondu le designer Christiano Siriano, aujourd'hui ultra plébiscité. "On a habillé 17 femmes aux Oscars. Dior n'a pas fait ça", commentait-il fièrement l'an dernier auprès de Yahoo.

Les jeunes créateurs seraient-ils la solution ?

Et si c'était ça la solution ? Se détourner des grandes maisons pour mettre en avant des designers moins connus mais tout aussi talentueux ? C'est ce qu'a préconisé à Bebe Rexha Manila Luzon, dragqueen candidate de l'émission "RuPaul's Drag Race - All Star 4s", actuellement diffusée sur Netlix. "Il y a des milliers de créateurs inconnus qui peuvent te créer une robe spécialement faite pour ton corps. Tu n'as pas à acheter de la marque juste parce que tu veux te sentir riche quand tu peux soutenir des créateurs prometteurs", a-t-elle affirmé sur Twitter.

Dans les commentaires, la star de "The Big Bang Theory" Mayim Bialik - elle aussi taille 40 - a conseillé à la chanteuse le nom d'une créatrice qui l'avait habillée. D'autres se sont manifestés d'eux-mêmes sur le compte Instagram de Bebe Rexha dont la tenue sera évidemment très commentée dans moins d'un mois.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter