Interview choc de Diana en 1995 : la BBC ouvre une enquête, William espère que cela aidera "à établir la vérité"

Interview choc de Diana en 1995 : la BBC ouvre une enquête, William espère que cela aidera "à établir la vérité"
People

SCANDALE - Dans un rare communiqué publié par Kensington Palace, le duc de Cambridge salue le lancement d’investigations indépendantes sur la manière dont a été obtenu un entretien intime de sa mère. Le frère de la défunte princesse accuse le journaliste d’avoir falsifié des documents pour la convaincre.

Près de 23 millions de Britanniques étaient devant leur petit écran ce soir de 1995 pour écouter la princesse se livrer comme jamais. L’interview donnée par Lady Di à la BBC deux ans avant sa tragique disparition a profondément marqué l’histoire de la famille royale. 

Car la princesse de Galles y évoquait sans retenue sa trouble relation avec le prince Charles, affirmant notamment qu’il y avait "trois personnes dans leur mariage". Une référence à Camilla Parker-Bowles, que l’héritier du trône finira par épouser en 2005. La mère des princes William et Harry avait aussi reconnu entretenir une liaison de son côté et parlait librement de sa boulimie et de sa dépression.

Mais voilà que 25 ans plus tard, le frère de Diana accuse le journaliste Martin Bashir d’avoir falsifié des documents pour obtenir cet entretien fracassant. Cité par l’AFP, Charles Spencer affirme notamment que le présentateur de l’émission "Panorama" lui avait montré des relevés de compte prouvant que deux personnes à la Cour avaient été payées par les services de sécurité pour espionner la jeune femme. Des documents qui se sont révélés par la suite faux. "Si je n'avais pas vu ces relevés, je n'aurais jamais présenté Bashir à ma sœur", a-t-il écrit dans une lettre à la BBC, en demandant des excuses pour ces méthodes "malhonnêtes"

Un ancien juge de la Cour Suprême est en charge des investigations

"Déterminée à faire toute la lumière sur ces évènements", la chaîne britannique a annoncé ce mercredi 18 novembre l’ouverture d’une enquête indépendante. Les investigations seront menées par un ancien juge de la Cour Suprême, John Dyson. Elles doivent notamment examiner "ces supposés relevés de comptes" et déterminer le rôle joué par les instances dirigeantes de la chaîne. Étaient-elles au courant ? Ont-elles sciemment protégé leur journaliste ? 

Lire aussi

Autant de questions que le clan Spencer espère voir élucider. Le prince William lui-même s’est fendu d’un rare communiqué transmis par Kensington Palace dans la soirée du mercredi 18 novembre. "Cette enquête indépendante est un pas dans la bonne direction", a commenté l’époux de Kate Middleton, deuxième dans l'ordre de succession au trône britannique. "Cela devrait aider à établir la vérité derrière les actions qui ont mené à l'interview de Panorama et aux décisions prises par ceux qui étaient à la BBC à l'époque", a ajouté celui qui n’avait que 15 ans au décès de sa mère en 1997.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 nouveaux cas en 24 heures, une première depuis septembre

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

EN DIRECT - États-Unis : le camp Biden salue la mise en place d'un "transfert du pouvoir pacifique"

EN DIRECT - Nicolas Sarkozy jugé pour corruption : le procès suspendu jusqu'à jeudi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent