Iris Mittenaere : 5 choses que vous ignorez (sûrement) sur la nouvelle Miss Univers

INDISCRÉTIONS – Elle a réussi l'exploit de décrocher une couronne après laquelle la délégation française courait depuis 64 ans. Sacrée Miss Univers dans la nuit de dimanche à lundi à Manille, aux Philippines, Miss France 2016 est désormais célèbre dans le monde entier. L'occasion pour LCI de distiller quelques anecdotes méconnues sur la reine de beauté de 24 ans.

Sur 86 candidates, elle a su faire la différence. La sublime Miss France 2016, Iris Mittenaere, est devenue lundi à Manille la première Française sacrée Miss Univers depuis 1953, devançant en finale ses concurrentes haïtienne et colombienne. Née à Lille, dans le nord de la France, l'étudiante en chirurgie dentaire de 24 ans avait été élue Miss France 2016 et auparavant Miss Nord-Pas-de-Calais 2015. LCI vous propose 5 anecdotes que vous ignorez peut-être sur la jeune femme, qui n'est que la deuxième Française de l'histoire à être couronnée Miss Univers, six décennies après la Lorraine Christiane Martel.

  • 1Elle a une tête bien pleine

    Titulaire d'un bac S obtenu avec une mention bien, Iris Mittenaere a enchaîné avec des études de médecine. Une première année difficile, comme elle l'a raconté le soir de son élection alors qu'elle était interrogée sur ses échecs et la manière dont elle les avait surmontés. Aujourd'hui étudiante en 5e année de chirurgie dentaire, elle a brillé lors des différents tests de culture générale chez les Miss. Elle a obtenu la meilleure note lors de la préparation pour Miss France et pour Miss Univers - 17,5/20. Et toc !
  • 2C’est une femme de défi

    Quand on lui demande sa devise, elle nous cite Sénèque : "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles". Iris Mittenaere n'a peur de rien, surtout pas de se lancer des challenges complètement fous. Pour fêter ses six mois en tant que Miss France, la Nordiste de 24 ans s'est offert un saut en parachute au-dessus de sa région natale. Le tout a évidemment été immortalisé pour la postérité.
  • 3Ce n'est pas un cœur à prendre

    C’est la plus belle femme de l’univers. Et évidemment, depuis dimanche soir, Iris Mittenaere compte encore plus de prétendants qu’elle n’en avait déjà. Sauf que la reine de beauté planétaire de 24 ans n’est pas intéressée. Interrogée lundi soir sur RTL, elle a mis, depuis Manille aux Philippines, un râteau à tous ceux qui y croyaient encore : "Et non je ne suis pas un cœur à prendre, mon cœur est déjà pris", a répondu la première Miss Univers française depuis 1953.
  • 4C'est une bonne fée

    Son combat ? Ce n'est pas la paix dans le monde mais la bonne hygiène bucco-dentaire des petits et des grands. "Quand j'étais plus jeune, j'ai eu des problèmes avec mes dents et mon dentiste m'a tellement aidée que cela m'a inspirée à poursuivre des études dentaires pour que moi aussi je puisse changer des vies", expliquait-elle dans son portrait réalisé pour Miss Univers. Un combat qu'elle mène notamment aux côtés de 14 autres Miss France au sein de l'association "Les Bonnes Fées". Sa nouvelle couronne de Miss Univers lui a donné quelques idées et Iris Mittenaere pourrait s'engager dans d'autres luttes.
  • 5On lui prête une ressemblance avec une célèbre actrice américaine

    Quand nous l'avions rencontrée après son élection en décembre 2015, nous lui avions fait remarquer sa ressemblance avec l'actrice américaine Kayla Ewell, vue notamment dans la série "Vampire Diaries". "Ah, oui un peu. C'est vrai qu'il y a des faux-airs . On ne me l'a jamais dit", nous avait-elle répondu en découvrant sa photo. "On m'a déjà dit que je ressemblais à Teri Hatcher (Desperate Housewives) en revanche, je ne sais pas pourquoi (elle rit). En tout cas, ce sont de très belles femmes toutes les deux et j'accepte la comparaison avec plaisir", avait-elle poursuivi.

En vidéo

VIDÉO - Iris Mittenaere élue Miss Univers, les 5 temps forts de son sacre

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Iris Mittenaere sacrée Miss Univers 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter