"J'ai eu des mains aux fesses" : l’ex-Miss France Marine Lorphelin dénonce les comportements sexistes de certains maires

"J'ai eu des mains aux fesses" : l’ex-Miss France Marine Lorphelin dénonce les comportements sexistes de certains maires

People
DÉPLACÉ - Ancienne Miss France 2013, Marine Lorphelin a désormais changé de vie. Dans une interview accordée à Télé Loisirs, elle revient sur son mandat et pointe du doigt le comportement sexiste de certains maires de France.

Cela fait désormais cinq ans qu'elle a rendu sa couronne. Sacrée en 2013, Marine Lorphelin a profité au maximum de sa notoriété et de son titre, après avoir satisfait au traditionnel tour de France des villages. Invitée dans une interview à Télé Loisirs à réagir sur le thème de #balancetonporc, la jeune femme de 25 ans s'est confiée sur les comportements de certaines personnes qu'elle a pu rencontrer.


"Il faut pouvoir parler de ça librement et se défendre. (...) J'y étais confrontée en tant que Miss France", dit-elle au magazine, rappelant que Miss France est considérée comme quelqu’un qui "appartient aux Français". Et de continuer. "Et vraiment, il y a certaines personnes qui le ressentent comme ça. Et oui, j'ai eu des mains aux fesses par des Maires de certains villages. J'ai eu des gens qui m'ont sauté un peu dessus pour me faire un bisou."

"Je me suis sentie comme un objet"

Des gestes déplacés qui se sont multipliés, et qui ont eu des conséquences sur l’ancienne Miss France. "Je me suis sentie agressée dans mon intimité et je me suis sentie comme un objet et pas comme une femme respectée", ajoutant qu’il était évidemment difficile de mettre certaines barrières de par son statut.  "La difficulté, c’est de se faire respecter sans créer de scandales. J’ai eu des regards bien noir aux personnes concernées, j’ai eu des mots pour dire de s’arrêter là avec le sourire, mais c’est toujours délicat de ne pas créer de scandale".

En vidéo

Marine Lorphelin, l'ex Miss France sur les bancs de la fac de médecine

Aujourd’hui, la native de Mâcon a tourné la page (elle est d’ailleurs une future interne en médecine générale des hôpitaux de Paris) mais veut faire passer un message fort. Elle emboîte le pas d’une autre ancienne Miss, Camille Cerf, titrée en 2015, qui n’a de cesse de dénoncer les comportements grossiers auxquels elle est confrontée. Il y a un an, elle dévoilait des photos osées d’hommes qu’elle avait reçu, et plus récemment, en août "la lourdeur d’un homme" venu l’importuner en terrasse.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

#BalanceTonPorc, le hashtag qui réveille les consciences contre le harcèlement

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter