"J'ai pété les plombs pour tous les artistes qui n'osent pas le faire" : Élisa Tovati fait la lumière sur la vidéo qui agite les réseaux sociaux

People
MISE AU POINT - C’est la vidéo virale que tout le monde commente sur les réseaux sociaux depuis 24 heures. Dans une interview accordée au "Parisien", Élisa Tovati révèle que son coup de sang dans un restaurant de la capitale est en réalité une mise en scène destinée à son nouveau clip. Mais que les images ont été mises en ligne à son insu.

Gros canular ou vrai coup de colère ? Depuis vendredi, les internautes s’interrogent sur la vidéo où l’on voit la comédienne et chanteuse Élisa Tovati saccager le Shirvan, un restaurant branché du VIIIe arrondissement de Paris, jeudi 11 juillet, suite à un différend avec des représentants de sa maison de disques. 


"Je ne suis pas une glace Miko, je suis une artiste. Allez vous faire foutre avec votre musique de merde. Moi, j'ai donné ma vie pour la musique", s’emporte l’ancienne candidate de "Danse avec les stars" en apprenant que son label va donner sa nouvelle chanson à la Belge Angèle, plus jeune et plus populaire.

Je dénonce la brutalité avec laquelle les artistes sont parfois traitésElsa Tovati

Dans une interview accordée au Parisien ce samedi Élisa Tovati révèle que ce coup de sang, "c’est du cinéma". Elle tournait en réalité le clip d’un nouveau single intitulé "La Machine", extrait de l’album Le cœur est la locomotive des filles émotives. Le montage final est disponible depuis quelques heures, sur Youtube...

"Je dénonce la brutalité avec laquelle les artistes sont parfois traités. Comme des produits de consommation. En ce moment, quand tu fais de la chanson française ou de la variété, que tu as dépassé les 40 ans, surtout une femme, les médias, les réseaux sociaux et parfois les maisons de disques te font comprendre que tu as dépassé la date de péremption." 


"Je connais d'excellentes chanteuses qui ont été remerciées du jour au lendemain", poursuit Élisa Tovati. "Je voulais que ce clip soit aussi violent que cette réalité, pour marquer les esprits. J'ai pété les plombs pour tous les artistes qui n'osent pas le faire."

La chanteuse explique par ailleurs qu’elle a tourné ce clip sans prévenir sa maison de disques. Et que c’est l’un des figurants qui a filmé l’extrait qui fait le buzz sur les réseaux sociaux. "Cette vidéo m'a été volée", déplore-t-elle. "Et j'avoue que l'ampleur que cela a pris me dépasse un peu et me bouleverse."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter