"J’aime maintenant moins sa musique" : mais pourquoi Donald Trump est-il en colère contre Taylor Swift ?

People
DirectLCI
PAS CONTENT – Le président américain Donald Trump adore se payer les stars du showbiz. Ce lundi, il s’en est pris à la chanteuse Taylor Swift, dont le soutien au candidat démocrate du Tennessee lors des prochaines élections au Sénat a entraîné une hausse soudaine des inscriptions électorales dans l’Etat.

C’est ce qu’on appellera désormais "l’effet Taylor Swift". D’ordinaire réservée sur les sujets politiques, la chanteuse américaine a surpris ses fans en apportant dimanche sur Instagram son soutien au candidat démocrate Phil Bredesen, dans la course à la prochaine élection sénatoriale dans l’Etat du Tennessee. 


Son objectif ? Faire barrage à la candidate républicaine Marsha Blackburn, élue depuis 2003 à la Chambre des Représentants, lui reprochant d'avoir "voté contre l’égalité salariale entre les hommes et les femmes". Et contre la reconduction du ‘Violence Against Women Act", une loi qui vise à protéger les femmes contre les violences conjugales, le harcèlement et le viol. 


La jeune femme concluait en invitant ses abonnés – ils sont plus de 112 millions – à aller s’inscrire sur les listes électorales...

L’impact de cette sortie très commentée outre-Atlantique n’a pas encore été mesuré par les sondages. Mais il pourrait bien influer sur la participation. D’après la plateforme vote.org, qui encourage les électeurs américains à se rendre aux urnes, 2.144 inscriptions sur les listes électorales du Tennessee ont été enregistrées dans les heures qui ont suivi la déclaration de Taylor Swift, sur un total de 5.183 au cours du mois écoulé.

La plateforme elle-même a enregistré lundi 155.940 visiteurs uniques, contre une moyenne de 14.078 par jour en temps normal. L’interprète de "Bad Blood" serait-elle la meilleure arme contre l’abstention ? A la Maison Blanche, en tout cas, la nouvelle n’est pas passée inaperçue.


Interrogé ce lundi par la presse, Donald Trump a réagi au sujet de la prise de position de la pop star à l’encontre de Marsha Blackburn qui fait, selon lui, "du très bon travail dans le Tennessee. "Je suis sûr qu’elle ne sait rien à son sujet", a lâché le président américain, avant de lancer, ironique : "Disons que j’aime maintenant moins la musique de Taylor d'environ 25%, ok ?".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter