"J'aime Woody Allen et je le crois" : Scarlett Johansson prend la défense du cinéaste

People

SOUTIEN - Dans une interview accordée au "Hollywood Reporter", Scarlett Johansson affirme son soutien à Woody Allen, accusé d’attouchement sexuels par sa fille adoptive Dylan Farrow.

Le succès n’a pas eu raison de sa liberté de parole. Au contraire. Comédienne la mieux payée de la planète depuis deux ans, Scarlett Johansson n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, quitte à déranger. Dans le long portrait que lui accorde cette semaine The Hollywood Reporter, la jeune femme est interrogée au sujet de "l’affaire Woody Allen". 

Accusé par sa fille adoptive Dylan Farrow d’attouchements sexuels lorsqu’elle était enfant, dans une interview télé diffusée début 2018, dans le sillage de l’affaire Weinstein, le cinéaste aujourd'hui âgé de 83 ans a toujours nié les faits. Depuis, il est devenu persona non grata à Hollywood.

J’ai été très directe avec lui, et il est très direct avec moi. Il maintient son innocence et je le crois- Scarlett Johansson

La sortie de son dernier film, "Un jour de pluie à New York", a été annulée aux Etats-Unis l'an dernier. Et plusieurs de ses acteurs, comme Timothée Chalamet et Selena Gomez, se sont désolidarisés de cette comédie qui sera sur les écrans français le 18 septembre prochain.

"Qu’est-ce je ressens à propos de Woody Allen ?", rétorque Scarlett Johansson au journaliste qui l’interroge, avant de prendre quelques instants pour soigner sa réponse. "J’aime Woody. Je le crois, et je retravaillerai avec lui à n’importe quelle occasion", dit-elle au sujet de celui avec lequel elle a tourné "Match Point" (2005), "Scoop" (2006) et "Vicky Cristina Barcelona" (2008).

"On se voit quand je le peux, et j’ai eu de nombreuses discussions avec lui", assure-t-elle à propos du sujet qui fâche. "J’ai été très directe avec lui, et il est très direct avec moi. Il maintient son innocence et je le crois."

Voir aussi

Lorsqu’on lui demande s’il est compliqué d’assumer une telle position dans l’Amérique actuelle, Scarlett Johansson, 34 ans, reconnaît que "c’est dur parce que nous vivons une époque où les gens s’enflamment facilement et c’est compréhensible. Certaines choses ont besoin d’être remuées et les gens sont très passionnés, ils ont des sentiments  très forts et ils sont en colère, à juste titre. C’est une période intense."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter