J. K. Rowling vient à la rescousse d’une jeune auteure française bloquée dans la rédaction de son livre

J. K. Rowling vient à la rescousse d’une jeune auteure française bloquée dans la rédaction de son livre

DirectLCI
SOUTIEN – Interpellée par Fannie, une écrivaine en herbe en mal d’inspiration pour la rédaction de son livre, l’auteure des aventures d’Harry Potter lui a apporté ses encouragements et ses conseils via Twitter. Un petit coup de pouce qui a remotivé la jeune Française.

Il suffit parfois d’un tweet. En mal d’inspiration et de motivation pour poursuivre la rédaction de son livre, Fannie, une auteure en herbe de 23 ans, n’a pas hésité, dimanche, à crier son abattement sur le réseau social. "Je voudrais écrire comme J. K. Rowling ou Stephen King mais c'est trop dur pour moi. Je suis démotivée. Je ne finirai jamais mon livre", a confié la jeune femme, tout en interpellant les deux célèbres écrivains. Bien lui en a pris. 

À peine trois minutes plus tard, la mère d’Harry Potter lui a répondu pour la réconforter et la remotiver. "N’écris pas comme moi. Écris comme toi. Personne d’autre ne peut le faire. Fini ce livre", lui a conseillé J. K. Rowling, habituée à réagir aux tweets de ses fans. Il n’en fallait pas moins pour scotcher l’étudiante en lettres modernes.    

En vidéo

Dans les premiers pas d’un auteur publié

Plus de 150 réponses

"J'avais les livres d'"Harry Potter" sous les yeux et je me disais que jamais je ne réussirai à écrire aussi bien que J.K. Rowling, que jamais je n'aurai autant de talent qu'elle pour créer un monde, une histoire ou des personnages", a raconté la jeune femme à nos confrères du Huffington Post. "Résignée et démotivée, j'ai écrit ce tweet. (…) Je ne pensais vraiment pas qu'elle me répondrait, ni même que je recevrais autant de messages de soutien de la part d'un aussi grand nombre de personnes." 


De fait, outre son écrivaine favorite, Fannie a reçu pas moins de 150 réponses directes, sans parler des quelque 40.000 réactions au tweet de J.K Rowling. De quoi constituer une belle première communauté de lecteurs le jour où son ouvrage – une histoire fantastique – sera terminé. "S'il plaît, je pense le proposer sur une plateforme d'auto-publication", a précisé la jeune femme, toujours dans le HuffPost. "Quand je constate le nombre de futurs lecteurs qui veulent lire mon histoire, je pense que ce serait les remercier que de leur faire lire l'histoire pour laquelle ils m'ont aidée."

Plus d'articles

Sur le même sujet