Jane Birkin n'est pas très en forme mais elle garde le moral

Jane Birkin n'est pas très en forme mais elle garde le moral

People
DirectLCI
CONFIDENCES - Jane Birkin, qui jouera le 7 décembre ''Gainsbourg, poète majeur'' à Paris, est revenue sur RTL sur son état de santé, sur la mort de sa fille Kate Barry et sur la tuerie du Bataclan.

Une dernière fois sur scène pour la bonne cause. Jane Birkin jouera le 7 décembre prochain ''Gainsbourg, poète majeur'' à Paris. Sur la scène du Théâtre du Rond-Point, elle lira, en compagnie de Michel Piccoli et d'Hervé Pierre, une soixantaine de textes écrits par Serge Gainsbourg. Les bénéfices récoltés pendant la soirée seront ensuite reversés à La Maison de Kate. Ce centre, fondé par Kate Barry en 1993, accueille des toxicomanes et des alcooliques qui souhaitent se sevrer.

A cette occasion, Jane Birkin est revenue au micro de RTL sur la mort de sa fille. Agée de 46 ans, la photographe s'est jetée par la fenêtre de son appartement parisien le 11 décembre 2013. ''Quand Kate est morte, je suis restée à la maison pendant un an sans bouger du tout. Comme disait mon petit-fils Marlow [le fils de Lou Douillon, ndlr], 'tu étais avec nous mais tes yeux ne voyaient rien''', a raconté Jane Birkin. Monter ce spectacle en hommage à son ancien mari Serge Gainsbourg lui a finalement permis de sortir la tête de l'eau.

Allers-retours dans les hôpitaux

Mais après toutes ces représentations, il est désormais temps pour Jane Birkin de se reposer. ''Ça va'', a-t-elle confié d'une voix basse et un peu traînante tout en expliquant que son état de santé connaissait des hauts et des bas. ''Le moral est bon. Ça compte tellement. Et puis je m'amuse dans les hôpitaux avec les infirmières et les grands professeurs plus beaux les uns que les autres. Je pensais tomber amoureuse de quelqu'un dans le médical. Ce n'est pas faute d'avoir essayé'', s'est-elle amusée. En 2013, Jane Birkin avait révélé qu'elle souffrait depuis plusieurs mois d'une maladie auto-immune.

L'artiste a, par ailleurs, confié s'être recueilli dimanche dernier devant la salle du Bataclan, un lieu où elle a donné plusieurs concerts notamment en 2009. ''C'était tellement gai. Ils ont choisi cet endroit-là. C'est un scénario effrayant. C'était vraiment nos enfants qui étaient au Bataclan'', a-t-elle déclaré à propos de la tuerie du 13 novembre.

A LIRE AUSSI >> Jane Birkin hospitalisée un an jour pour jour après la mort de sa fille

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter