"Je n'ai pas fait de descente aux enfers" : la mise au point de Lilian Renaud

People
DROIT DE RÉPONSE - Le gagnant de "The Voice 4" revient sur l'interview qu'il a accordée à l'émission "Sept à Huit" ce week-end. "L'histoire est plus complexe", explique-t-il dans un long post Facebook.

Il est venu parler de son retour à la musique mais en est ressorti déçu. Lilian Renaud a pris la plume - ou plutôt son clavier - pour réagir au portrait de lui diffusé dans l'émission "Sept à Huit" dimanche 21 avril. Le jeune chanteur de 27 ans a regretté que l'interview n'ait pas exactement reflété l'intégralité de ses échanges avec "la journaliste bienveillante" qui l'a interrogé. "La première chose que je lui ai dis est exactement celle-là. Je ne suis pas là pour accabler qui que ce soit, ou dénoncer quoi que ce soit. Cet arrêt de carrière brutal est absolument de mon propre souhait", écrit-il dans un long post Facebook.


Il explique que sa décision de tout arrêter, prise à la sortie de son deuxième album, "ne dépendait que de [sa] personnalité hypersensible qui avait du mal à se trouver dans ce monde parfois compliqué. Que la notoriété finalement [l']a mis face à [lui] encore plus". "Et c'est de ça dont on a le plus parlé", ajoute-t-il.

Je referai The Voice sans hésiter car cette émission m'a tellement appris et j'y ai trouvé de vrais amisLilian Renaud

Il raconte avoir "appris à s'aimer et à s'accepter comme il est". "Cette épreuve m'a mis face à moi et j'ai eu d'autres choix que de l'accepter. Et j'ai fini en disant que de cultiver l'amour en soi était la meilleur des choses, que je n'en voulais à personne car la haine n'apporte rien mis à part la nourrir en soi", ajoute-t-il, affirmant qu'il a aussi dit "qu'il referait The Voice sans hésiter". "Cette émission m'a tellement appris et j'y ai trouvé de vrais amis", dit-il.

Lilian Renaud regrette que "rien de tout ça ne soit ressorti dans le portrait". "C'est un peu dur pour moi car ce retour était plus important pour moi. Alors oui, je n'aime pas mon premier single, oui la notoriété a été difficile pour moi, oui j'ai fait un burn out, oui j'ai travaillé avec mon frère pour remonter la pente. Mais l'histoire est plus complexe", martèle-t-il. L'ancien fromager assure "ne pas avoir fait des descente aux enfers". "J'ai juste vécu la vie comme elle est venue. Car vivre la vie est la solution à vie", souligne-t-il. Le message est passé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter