"Je ne garde de l'homme que j'ai aimé que l'intime" : Adeline Blondieau vend ses souvenirs de Johnny Hallyday aux enchères

People
ÉVÉNEMENT – Robe de mariée, Perfecto, montre Cartier... A l’occasion d’une vente aux enchères consacrée à la chanson française, le 20 octobre prochain à l’Hôtel Drouot, à Paris, Adeline Blondieau se séparera de nombreux souvenirs de sa vie avec Johnny Hallyday. Elle s’en explique dans la préface du catalogue de l’événement.

Avis aux fans de Johnny Hallyday. Le 20 octobre prochain, l’Hôtel Drouot, à Paris, accueillera sa sixième vente consacrée aux stars de la chanson française. Et le rockeur, décédé le 5 décembre dernier à l’âge de 74 ans, y tiendra une place de choix. La comédienne Adeline Blondieau, qui fut son épouse de 1990 à 1995, a en effet décidé de se séparer de nombreux souvenirs de leur histoire mouvementée.


"Quand Johnny est mort, j'ai été submergée par une tristesse bien plus grande que je ne m'y attendais. La mort change notre regard sur le passé. Elle nous pousse à pardonner, à tourner une page, à ne garder que le meilleur", écrit la comédienne dans la préface du catalogue de la vente.

Absente de l'hommage à la Madeleine

Rappelons qu’Adeline Blondieau était en froid avec le chanteur ces dernières années. En 2013, suite à la parution du livre autobiographique du chanteur, "Dans mes yeux" co-écrit avec Amanda Sthers, la jeune femme avait attaqué son ancien mari en diffamation, choquée par certains passages dans lesquels elle était notamment décrite comme "hystérique".


Pendant le procès, Adeline Blondieau avait accusé Johnny Hallyday de l’avoir violée lorsqu’elle était mineure, chez ses parents. Le chanteur avait démenti les faits. Le 9 décembre dernier, la comédienne n’était pas présente à la messe en hommage de l’interprète de "Que je t’aime", à l’église de la Madeleine.

"Pour faire mon deuil, je me suis replongée dans l'histoire passionnelle, de presque 10 ans, que nous avions vécue", écrit encore Adeline dans le catalogue de la vente. "J'ai pris le temps de comprendre qui était l'homme que j'avais épousé. J'ai partagé certains souvenirs avec ceux qui l'ont connu. Cela m'a permis de comprendre ce que je voulais garder de notre histoire."


Evoquant sa décision de se séparer de nombreux souvenirs du chanteur, elle précise que "tout ce qui concerne Johnny, l'idole, tout ce qui faisait de nous des personnages et non des personnes, je le mets aujourd'hui à disposition de son public. Je ne garde de l'homme que j'ai aimé, il y a plus de 20 ans, que l'intime."

Sur le site internet de l’Hôtel Drouot, l’étude Coutau-Bégarie qui supervise la vente a mis en ligne l’intégralité des souvenirs qui seront mis en vente le 20 octobre. Parmi eux, on trouve la robe de mariée d’Adeline Blondieau, une création de la maison Nina Ricci haute couture, dont les dentelles sont inspirées par les tenues de Vivian Leigh, l’interprète de Scarlett O’Hara dans "Autant en emporte le vent". Prix estimé : entre 12.000 et 15.000 euros .

La comédienne met également en vente le tailleur qu’elle portait le jour de son mariage civil avec Johnny, le 9 juillet 1990 à Ramatuelle. Prix estimé : entre 1.000 et 1.200 euros.

 Les fans du rockeur pourront également acquérir une montre Cartier "Cougar", offerte par Johnny à sa jeune épouse (18.000 à 22.000 euros)

 Un blouson Perfecto datant de 1987 (1.000 à 1.200 euros)

Mais aussi une invitation cartonnée pour la noce (100 à 150 euros). Toutes les photos : Etude Coutau-Bégarie

Adeline n’est pas la seule à vendre ses souvenirs de Johnny. Long Chris, le père de la comédienne, qui fut autrefois le secrétaire particulier de Johnny, vend un béret brodé porté par le chanteur durant son service militaire, de 1964 à 1965 (1.500 à 2.000 euros)

Une mallette en cuir contenant un revolver que lui avait acheté Johnny pour assurer sa protection (1.500 à 2.000 euros)

Un cendrier en porcelaine présenté comme l’un des premiers produits dérivés à l’image du chanteur (100 à 120 euros). Toutes les photos : Etude Coutau-Bégarie

Au cours de la vente à l'Hôtel Drouot, à Paris, des objets ou vêtements ayant appartenu à Claude François, Serge Gainsbourg, Dalida, Céline Dion, Alain Bashung ou encore Noir Désir seront également proposés.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Johnny Hallyday : l'immense "hommage populaire"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter