"Je ne peux pas tout lui mettre sur le dos" : Pamela Anderson fait son autocritique après sa rupture avec Adil Rami

People
MEA CULPA - Dans un long post Instagram publié dimanche 7 juillet, Pamela Anderson évoque de nouveau sa relation avec le footballeur français Adil Rami. Après l'avoir accusé de mener une double vie et de l'avoir brutalisée, la comédienne se livre à une véritable autocritique.

Pamela Anderson change de ton. Ce dimanche 7 juillet,  la star américaine de 52 ans a posté sur son compte Instagram un long message, plus apaisé, à propos de sa relation avec son ex-compagnon Adil Rami, de 19 ans son cadet. Depuis le 26 juin, l'actrice réglait ses comptes sur les réseaux sociaux avec le footballeur qu'elle accuse d'avoir mené une double vie, durant leur relation, avec son ex-compagne et mère de ses enfants. Et de l'avoir brutalisée à plusieurs reprises. Le champion du monde a de son côté démenti à la fois mener une double vie et les accusations de violences, appelant à "l'apaisement et à la discrétion".


"Il faut être deux pour danser un tango", commence Pamela Anderson dans son nouveau message. Pas de nouvelle révélation cette fois. Mais une forme d'autocritique, sans fard. "Aussi bizarre que cela puisse paraître, je réalise que je ne peux pas tout lui mettre sur le dos", explique-t-elle. "Je l’ai accepté. Je l’ai permis. Je le savais (au fond) et j’ai manifestement beaucoup de travail à faire sur moi."

Peut-être que je l’ai utilisé aussi. Peut-être que j’ai un côté sombre et que je dois l'affronterPamela Anderson

Après sa colère initiale, Pamela Anderson semble donc vouloir se remettre en question. Elle évoque ainsi sa part de responsabilité dans cette relation qui a mal tourné : "Peut-être que je l’ai utilisé aussi. Peut-être que j’ai un côté sombre et que je dois l'affronter. J’ai plus à apprendre. Le fait de m’en vouloir est le premier pas dans la bonne direction plutôt que de tout rejeter sur lui."


Dans son message, la star évoque, à mots couverts, les abus sexuels dont elle a été victime durant l'enfance. Et ses relations passés avec des hommes violents comme Tommy Lee, le père de ses fils. "Ce n’est que quand on est préparé à nous aimer nous-même inconditionnellement, pas d’un point de vue égoïste mais d'un point de vue spirituel, que nous attirons des gens qui ne vont pas nous trahir", estime-t-elle.

Pamela Anderson regrette d'avoir "dépensé tant de temps, d’énergie et d’avoir fait confiance au mauvais homme". L'ex-vedette de la série "Alerte à Malibu" avoue ainsi qu’elle a encore beaucoup de travail à faire sur elle. "L’amour, l’acceptation, le respect et la confiance. Je ne peux pas l’attendre de quelqu’un d’autre. Je dois me le donner. Et ce, sans condition. Je ne suis pas parfaite, j’ai mes défauts", écrit-elle encore.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter