"Je ne suis pas sûre de pouvoir revivre en couple" : Alessandra Sublet se livre sur son célibat dans "Paris Match"

People

NOUVELLE VIE - Désormais séparée du père de ses enfants, l'animatrice de "C'est Canteloup" sur TF1 confie à l'hebdomadaire avoir "quelqu'un de très proche" mais sans pour autant être en couple. "Je suis à un stade où je souhaite faire exactement ce dont j'ai envie, quand j'en ai envie", affirme-t-elle.

Elle reconnaît n'être "pas très forte pour le mariage". Mais ne regrette absolument rien de sa nouvelle vie. Alessandra Sublet a mis fin à sa relation avec Clément, son époux et père de ses deux enfants, il y a quelques mois. "On s'est quitté au bout de sept ans quand on s'est aperçu que nos chemins se séparaient. On avait un rapport amical très fort, qu'on a gardé. Mais on s'est rendu compte qu'on ne s'aimait pas de cet amour qui fait tenir certains couples", raconte-t-elle dans Paris Match cette semaine.

L'animatrice de 42 ans assure avoir "encore mieux réussi" sa séparation que son mariage. Et si elle n'est pas encore divorcée officiellement, c'est parce que ni elle ni son futur ex-mari "ne trouvent le temps d'aller signer des papiers chez l'avocat". "J'ai du mal à prendre l'amour au sérieux", dit celle qui savoure sa nouvelle liberté.

Je suis prête à toutes les concessions du monde pour mes enfants mais je ne suis pas prête du tout à les faire pour un homme- Alessandra Sublet

"C'est comme si tout, soudain, rentrait dans l'ordre. Les décisions que nous avons prises avec Clément ont été très lourdes sur le moment mais elles m'ont fait avancer et, contre toute attente, je suis très heureuse", confesse Alessandra Sublet à l'hebdomadaire. Maman d'une petite Charlie, 7 ans, et d'Alphonse, 5 ans, elle n'en oublie pas pour autant sa vie de femme. A-t-elle retrouvé l'amour ? "Disons qu'il y a quelqu'un de très proche", glisse-t-elle avant d'avancer qu'elle n'est "pas sûre de pouvoir revivre en couple". 

Voir aussi

"Je suis à un stade où je souhaite faire exactement ce dont j'ai envie, quand j'en ai envie. Je suis prête à toutes les concessions du monde pour mes enfants mais je ne suis pas prête du tout à les faire pour un homme", explique-t-elle, assurant "adorer" son quotidien. "Si quelqu'un entre dans ma vie et s'accorde avec cette situation, je suis partante", dit-elle. Alessandra Sublet se décrit en fin de compte comme "définitivement libre". Elle l'a prouvé sur Instagram pas plus tard que mercredi 21 août en postant une photo d'elle avant et après peeling. Libre dans sa tête et assurément bien dans ses baskets.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter