"Je suis dévasté" : le chef superstar Jamie Oliver annonce la faillite de ses restaurants

People
DÉPÔT DE BILAN - Figure emblématique de la gastronomie anglaise, le chef cuisinier Jamie Oliver est contraint de fermer vingt-cinq établissements.

Il s'était fait repérer à la fin des années 90 dans un café étoilé de Londres alors qu'il y évoluait en tant que sous-chef. Le cuisinier britannique Jamie Oliver a ensuite développé en quelques années un véritable empire gastronomique riche en produits dérivés, se construisant une puissante image de marque. Le chef de 43 ans a annoncé, ce mardi 21 mai, la fermeture de vingt-trois établissements de son enseigne Jamie's Italian ainsi que deux autres de ses restaurants. C'est le cabinet anglais KPMG qui est chargé de trouver entrepreneurs ou revendeurs pour le groupe. Le dépôt de bilan des restaurants mettrait en danger un milliers d'emplois. Les franchises internationales ne seraient pas touchées. 


Après l'annonce de la fermeture de ses restaurants, le chef cuisinier a exprimé son désarroi sur Twitter : "Je suis dévasté", "Je suis profondément attristé par ce résultat et tiens à remercier toutes les personnes qui ont mis leur cœur et leur âme dans cette entreprise au fil des ans.".

Une superstar

Avec le lancement de sa chaîne Jamie's Italian en 2008, Jamie Oliver a contribué à populariser la gastronomie anglaise partout dans le monde et permis à son enseigne italienne d'être reconnue par la critique culinaire. A la tête d'une fortune s'élevant à 150 millions de livres (soit 170 millions d'euros), c'est un véritable empire médiatique qu'a fondé le chef en vendant quarante millions de livres dans le monde, considérés comme de véritables best-seller. Des émissions et des publicités ont également fait enfler la popularité du cuisinier. Ce personnage charismatique avait conquis la télé britannique en présentant son émission "The Naked Chef" et ses recettes simples. 

"Une concurrence grandissante "

Début 2017, le chef annonçait déjà la fermeture de six restaurants de sa chaîne Jamie's Italian. Jamie Oliver pointait à l'époque la responsabilité du Brexit, cause d'une hausse du prix des ingrédients. Cette fois-ci, selon la BBC, les établissements ont souffert "des loyers élevés" et "d'une concurrence grandissante qui force les restaurants à faire la différence et à se renouveler constamment".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter