Jennifer Aniston dénonce "la pression mise sur les femmes pour être mères"

Jennifer Aniston dénonce "la pression mise sur les femmes pour être mères"

People
DirectLCI
DIKTAT - Parce qu'elle en a assez que sa vie privée soit disséquée et commentée, la star de "Friends" a renvoyé les curieux dans leurs cordes dans une interview donnée au magazine InStyle. Elle regrette que les femmes sans enfant soient "considérées comme des produits endommagés".

"Alors, toujours pas enceinte ?" La question lui est postée depuis des années. Par ses proches, par la presse et par ceux qui estiment avoir un droit de regard sur son corps. Jennifer Aniston est revenue pour InStyle sur les "si nombreuses idées fausses" qui circulent sur elle dans les tabloïds. "C'est plutôt fou", dit-elle, citant "Jen ne peut pas garder un homme" et "Jen refuse d'avoir un bébé parce qu'elle est égoïste et dévouée à sa carrière". Des "suppositions irréfléchies" selon l'actrice de 49 ans.

"Personne ne sait ce qui se passe en privé. Personne ne pense à quel point c'est un sujet sensible pour mon compagnon et moi-même", poursuit-elle, ajoutant :  "ils ne savent pas ce par quoi je suis passée, médicalement ou émotionnellement". Mais elle n'en dira pas plus sur l'expérience qu'elle a vécue avec, on imagine, son ex-mari Justin Théroux, dont elle s'est séparé au début de l'année. "Il y a une pression sur les femmes pour être mères, et si elles ne le sont pas, elles sont considérées comme des produits endommagés", insiste-t-elle. 

Peut-être que mon but sur cette planète n'est pas de procréer. Peut-être que je suis supposée faire d'autres choses ?Jennifer Aniston

"Peut-être que mon but sur cette planète n'est pas de procréer. Peut-être que je suis supposée faire d'autres choses ?", s'interroge-t-elle. Une sortie qui ne restera pas sans écho. Car être femme sans être mère, que ce soit par choix ou non, reste l'un des grands tabous de notre société. Au début du XXe siècle, "ne pas être marié et sans enfants était un signe d'échec économique. Mais ce n'était pas honteux en soi", rapporte The Economist. Cela semble l'être un peu plus aujourd'hui. Demandez donc à ceux qui sont les seuls dans leur groupe d'amis sans progéniture... 

Jody Day, auteure de Living the Life Unexpected qui détaille les "50 manières de ne pas être mère", "pense que le fait de ne pas avoir d'enfants devrait être intégré aux cours d'éducation sexuelle à l'école, plutôt que de donner aux jeunes l'idée que devenir parents est une question de "quand" et non de "si". Nous devons déstigmatiser la manière dont nous voyons les adultes sans enfants (...), qu'ils ne soient pas moins "adultes" et plus "égoïstes" que les parents", affirme-t-elle dans The Independent. Aux Etats-Unis, de nombreuses associations comme "The Not Mom", se sont créées pour porter ce message. Parmi leurs modèles de "non-mères célèbres"? Jennifer Aniston, qui en une interview s'est convertie malgré elle en porte-parole.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter