Jessica Alba n’a pas que de bons souvenirs du tournage de "Beverly Hills", les acteurs lui répondent

Jessica Alba n’a pas que de bons souvenirs du tournage de "Beverly Hills", les acteurs lui répondent
People

FLASHBACK - Au générique d’un épisode de la série culte en 1998, l’actrice américaine dit avoir reçu la consigne de ne pas regarder les stars du programme dans les yeux sous peine d’être licenciée. Jennie Garth, Tori Spelling, Ian Ziering et Jason Priestley assurent ne pas avoir été au courant d‘une telle règle.

La phrase aurait pu passer inaperçue. Mais elle fait le tour des réseaux sociaux depuis quatre jours. Jessica Alba s’est remémoré son cours passage sur le tournage de Beverly Hills lors de l’émission "Hot Ones" qui fait manger à ses invités des chicken wings de plus en plus épicées. 

Entre deux bouchées, l’actrice américaine a raconté qu’elle "ne pouvait même pas regarder dans les yeux" les membres du casting original. "C’est très étrange quand vous essayez tourner une scène avec eux", ajoute-t-elle entre deux raclements de gorge. "On m’a dit : 'Tu n’es pas autorisée à les regarder dans les yeux ou tu seras virée du plateau'", conclut-elle.

En 1998, Jessica Alba n'a pas encore 18 ans quand elle décroche un rôle dans la saison 8 de la série culte. Elle y incarne une adolescente aidée par Kelly Taylor, alors assistante sociale, après avoir accouché d’un petit garçon. Les quelques scènes qui trainent encore sous YouTube la montrent face à Jennie Garth, qui n’a aucun souvenir de tout ça "car elle a la pire mémoire du monde". "Est-ce que c’est toi qui lui a demandé de ne pas me regarder dans les yeux ?", lance-t-elle à Tori Spelling dans leur podcast 9021OMG. "Je me demande s’il y avait une sorte de note qui tournait entre les producteurs sans qu’on le sache", s’interroge l’interprète de Donna Martin.

C’est la chose la plus stupide que j’aie jamais entendue- Ian Ziering

L’hypothèse est aussi soulevée par Jason Priestley. "Apparemment quelqu’un a dû lui dire en pensant que c’est ce qu’on voulait", a-t-il réagi dans l’émission de radio The Riz & Mocha Show. "Je ne sais pas quelle a été son expérience. Je  sais que je ne l’aurais jamais fait se sentir mal comme ça. J’allais toujours vers les comédiens pour qu’ils se sentent bien accueillis. J’allais leur parler et je m’assurais qu’ils sachent qu’on voulait qu’ils réussissent", a-t-il insisté, indiquant qu’il n’était "même pas sûr d’avoir travaillé avec elle". Les archives disent le contraire mais la mémoire peut parfois jouer bien des tours.

Lire aussi

Celui qui incarnait Brandon Walsh dans Beverly Hills s’est en tout cas dit "désolé que cela lui soit arrivé". Ian Ziering s’est montré plus virulent. "C’est la chose la plus stupide que j’aie jamais entendue", a réagi l’interprète de Steve Sanders auprès du magazine People. "Je ne remets pas en cause Jessica Alba mais je doute que ça soit venu des acteurs (…). Connaissant toutes ces personnes avec qui j’ai travaillé toute ma vie, personne n’aurait dit ça. C’est impossible de me dire que quelqu’un ait pu demander à un acteur - en particulier à Jessica Alba ! - de ne pas les regarder", a-t-il déclaré. La star de Sharknado s’est dit "peinée" que ça ait pu "amoindrir cette expérience" pour la comédienne, en reconnaissent que "ça ne l’avait assurément pas ralentie dans la vie". "Mais c’est difficile d’entendre qu’il y avait de la négativité sur le plateau", a-t-il regretté auprès d’Access Hollywood. Et dire que tout ça est parti de chicken wings trop épicées...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

EN DIRECT - Covid-19 : 258 décès enregistrés en 24 heures, un niveau similaire à fin mars

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent