Johnny Hallyday et la drogue : "J'aurais pu baiser un tronc d'arbre"

Johnny Hallyday et la drogue : "J'aurais pu baiser un tronc d'arbre"

DirectLCI
HALLUCINOGÈNES - Le chanteur est à l'affiche du film "Salaud, on t'aime". Interviewé par Frédéric Begbeider pour le magazine Lui, directeur de la publication et ex de sa fille Laura Smet, le chanteur fait des confessions détonnantes sur sa consommation de substances illicites.

Johnny Hallyday est toujours rock'n'roll. Le chanteur tient le rôle principal dans le film Salaud, on t'aime, en salles mercredi 2. Le rocker a accordé un entretien exclusif pour le mensuel Lui piloté par l'écrivain et chroniqueur Frédéric Begbeider, l'ex-petit ami de sa fille Laura Smet.

S'il se refuse à parler de sa fille, le rockeur s'est livré à quelques confidences plutôt franches sur sa consommation passée de drogues. Contemporain d'artistes connus pour leurs excès, Johnny a eu également diverses expériences avec différents produits, notamment "la cocaïne", qu'il avoue avoir "aimée".

Des champignons avec -M-

Si le Taulier dit n'avoir jamais touché au LSD "John Lennon voulait me faire essayer les buvards (LSD) mais je n'ai jamais accepté", ni à l'héroïne "parce que je suis hyperactif", il admet avoir "mangé des champignons avec M". Ce n'est plus lors d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, mais en 2010.

Frédéric Begbeider s'étonne qu'il ait testé cette drogue, qu'il juge plutôt "forte". Réponse de l'intéressé : "Je vais te dire un truc : qu'est-ce que je trouvais tout le monde gentil, après ! Et j'étais bien plus en forme que lui. J'aurai pu baiser un tronc d'arbre." Toute cette "énergie" a été mise dans le disque Jamais seul que les deux musiciens peaufinaient ensemble entre Saint-Barth et Los Angeles. Johnny Hallyday ne s'ouvre pas souvent sur le sujet, mais quand il le fait, il le fait vraiment.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter