Johnny Hallyday et Læticia en redressement fiscal pour la discothèque l'Amnesia

People

DÉBOIRES - Le chanteur et sa femme ont des difficultés avec l'administration fiscale française qui leur reproche de ne pas avoir déclaré des revenus liés à la discothèque l'Amnesia, située au Cap d'Agde. Le couple conteste ce redressement fiscal depuis déjà plusieurs années mais ce mercredi, le Conseil d'Etat a confirmé ce redressement.

Le bras de fer a pris fin. Pour combien de temps ? Le Conseil d'Etat a confirmé mercredi 5 novembre, un redressement fiscal contre Johnny Hallyday et son épouse.  En d'autres termes, l'administration fiscale française reproche au chanteur et à sa femme de ne pas avoir déclaré des revenus provenant de la discothèque l'Amnesia.

Le fisc estime qu'en 2002 et 2003, Læticia n'aurait pas déclaré tous ses revenus tirés de l'exploitation la discothèque. Un redressement fiscal à son encontre a donc été lancé. Aujourd'hui, le Conseil d'Etat a décidé que le redressement fiscal aurait bien lieu.

Le Conseil d'Etat suit l'avis du rapporteur public

Le Conseil a finalement suivi l'avis de son rapporteur public, qui avait recommandé le rejet des deux demandes. "Monsieur et Madame Jean-Philippe Smet" avaient contesté ce redressement devant la plus haute juridiction administrative du pays, après avoir perdu en première instance et en appel devant les juridictions administratives de Versailles en 2009 et 2011. Las, en 2009 et 2011, la justice a déjà donné raison au fisc.

L'Amnesia du Cap d'Agde a déjà valu des déboires fiscaux à la famille Boudou. André, le père de Læticia, a été condamné à deux reprises pour fraudes concernant la boîte de nuit. Johnny n'est plus fiscalement domicilié en France depuis 2007, quand son installation en Suisse avait provoqué de vifs remous en pleine campagne présidentielle. Depuis 2013, le couple Hallyday est résident fiscal aux Etats-Unis.

Lire et commenter