Joseph C. Phillips du "Cosby Show" : "Bien sûr que Bill Cosby est coupable !"

Joseph C. Phillips du "Cosby Show" : "Bien sûr que Bill Cosby est coupable !"

DirectLCI
RÉVÉLATION - Joseph C. Phillips, un ancien acteur du "Cosby Show" raconte quel rôle, la star déchue de la télévision a joué dans sa vie et son éducation, combien il l'idôlatrait mais également comment il s'est rendu compte les témoignages des certaines femmes, victimes présumées de Cosby, pouvaient être véridiques.

Joseph C. Philipps connaît bien Bill Cosby. Durant des années, il a interprété le rôle de Martin Kendall, l'officier de marine marié à Denise Huxtable, la grande sœur un peu rebelle de la famille, interprétée par Lisa Bonet.

Face aux accusations qui incriminent l'acteur Bill Cosby, Phillips a posté un très long message sur son blog adressé à Bill Cosby. Un plaidoyer dans lequel il affirme être persuadé que certaines accusations sont vraies, témoignage à l'appui. Une nouvelle bombe après la publication des transcripts d'audience dans lesquels on peut lire qu'il a reconnu avoir drogué des femmes pour avoir des relations sexuelles avec elles.

"Bien sûr que Bill Cosby est coupable!"

C'est sur son blog, que celui qui interprétait Martin Kendall a choisi de s'exprimer. Dans un post intitulé "Bien sûr que Bill Cosby est coupable!" , il raconte quel rôle, la star déchue de la télévision a joué dans sa vie et son éducation, combien il l'idolâtrait mais également comment il s'est rendu compte les témoignages des certaines femmes, victimes présumées de Cosby, pouvaient être véridiques. "Il était mon idole d'enfance. Son influence a été profonde sur ma vie : je lui dois d'en être à ce stade dans ma carrière, donc le sentiment d'amour que j'éprouve pour lui peut paraître léger. Il se peut que j'aie besoin de plus d'un mot pour cela : de l'adulation, du dévouement et pourtant, je reste sans voix", écrit Phillips.

Pour lui, les infidélités de Bill Cosby étaient connues de tous, sur le plateau et bien au-delà. "Quand j’ai rejoint le casting de The Cosby Show en 1989, il semblait être de notoriété publique que Bill agissait ainsi. Quand je dis de notoriété publique, je veux dire que les gens savaient mais ne disaient rien. Les infidélités de Bill était un "fait" qui semblait avéré. Vous n'aviez pas besoin de le voir ou de l'entendre pour savoir que cela existait", explique-t-il.

À LIRE AUSSI >> Camille Cosby, un soutien indéfectible

Pour lui, sa femme Camille était au courant mais les écarts de l'acteur faisaient partie d'un marché passé par le couple :  "Ainsi, en 1989, si Bill Cosby trompait Camille, elle le savait. Mais ce n'était pas mes affaires. Je n'ai jamais vu Bill avoir un comportement déplacé et je ne l'ai jamais vu droguer personne. Alors tout ce que je savais jusqu'à maintenant était le fruit de rumeurs".
 

Des rumeurs, jusqu'à un certain témoignage ...

Mais ces rumeurs sont devenues plus qu'insistantes au fil des années et les plaintes à la chaîne à l'encontre de Bill Cosby ont "troublé", voire "traumatisé", celui qui considérait Bill Cosby comme son idole. Mais ce n'est que très récemment, lorsqu'il est tombé par hasard sur une ancienne connaissance, rencontrée sur le tournage de la série. "Une jeune femme qui avait éconduit Phillips, il y a quelques années mais avec qui il avait gardé contact avant que la vie ne décide de leur faire emprunter des chemins différents. "Elle m'a raconté son histoire et accusa Bill de l'avoir violé. Elle s'est maudite de n'avoir pas été plus intelligente dans sa recherche du succès (…) Cela m'a brisé le cœur et je l'ai crue. Je suis en colère après Bill. Il avait l'argent, la gloire et la puissance, le meilleur des aphrodisiaques, alors pourquoi?", s'interroge-t-il.

À LIRE AUSSI >> Bill Cosby, lâché de toutes parts

Cette confession a achevé de convaincre Phillips que Cosby n'était peut-être pas si innocent qu'il veut bien le faire croire, mais il ne peut se résoudre à tirer un trait sur l'image qu'il se faisait de Cosby, à l'époque. "J'ai beaucoup réfléchi ces dernières semaines et je ne suis pas prêt à tirer un trait sur sa sagesse, son intelligence, son héritage (…) Bill, vous avez une vie de famille qui vous aime, une femme dévouée, plus d'argent que vous ne pourrez jamais en dépenser alors s’il vous plaît, allez vous mettre au vert pour permettre à ceux d'entre nous qui vous aimons encore de préserver un peu de notre âme d'enfant" et aux victimes de probablement se reconstruire.

 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter